Dernières Chroniques

                   

mardi 19 septembre 2017

Follow Me Back - Tome 1


Avertissement : Avant de commencer votre lecture de Follow Me Back, il est fortement conseillé d'être bien installé et d'avoir de bonnes heures réservées à votre lecture devant vous... Car clairement vous n'allez pas bouger de deux mètres avant d'être arrivé au bout de ces 360 pages, croyez-moi.

Tessa Hart, dix-huit ans, est sévèrement agoraphobe. Suite à un événement traumatique survenu quelques mois plus tôt, la jeune femme n'est plus capable de sortir de chez elle. Se sentant constamment épiée, ayant une peur bleue des inconnus, elle se calfeutre dans sa chambre, incapable de ne serait-ce qu'ouvrir la fenêtre. Les seules personnes avec lesquelles elle est capable d’interagir sont sa mère, son petit ami depuis deux ans Scott, et sa thérapeute. Heureusement la jeune femme a trouvé une échappatoire avec Eric Thorn, la sensation pop-rock du moment, et sa communauté de fans en ligne dans laquelle elle participe activement, que ce soit sur Twitter ou sur Wattpad où elle entretient sa passion pour l'écriture en rédigeant des fanfictions dont il est le héros. Alors que son agoraphobie ne va pas en s'arrangeant, sa popularité en ligne explose depuis quelques semaines après qu'elle eut crée le hashtag #EricThornObsessed pour promouvoir ses écrits et qu'il fut relayé par les plus importants comptes de fans qui ont aidé à en faire une des tendances constantes sur l'application.

Pourtant, si il y a bien quelqu'un que ce hashtag ne fait pas rire, c'est Eric Thorn lui-même. Le jeune homme est frustré par l'image que sa maison de disque a créée pour lui et par les fans hystériques qui ne semblent le voir que comme un objet. De plus suite à la tragique mésaventure d'un membre de boyband ayant été assassiné par une fan désillusionnée quelques mois plus tôt, il devient de plus en plus paranoïaque et effrayé par ses propres fans. Sur un coup de tête Eric décide alors de créer un faux compte Twitter sous l'alias Taylor et de troller la créatrice de ce hashtag qui semble incarner tout ce qui ne va pas dans sa célébrité. Sauf que Tessa est loin de la fan à laquelle il pensait s'adresser et semble même être une des rares personnes pouvant le comprendre... Même si pour poursuivre leurs échanges il doit continuer à prétendre être Taylor.

Via Follow Me Back  A.V. Geiger évoque avec beaucoup de justesse les réseaux sociaux et surtout les communautés de fans en ligne, le plus souvent appelées fandom. D'ailleurs je dois dire que je n'étais pas certaine que ce roman n'ait pas été une fanfiction à la base lorsque je le lisais tant il est clair que l'auteure maîtrise son sujet et sait très bien comment ce genre de communautés fonctionne (apparemment ça n'a pas été une fanfiction si vous vous posez aussi la question, mais je me demande si l'auteure n'a pas sciemment écrit Eric pour qu'il nous fasse penser au chanteur Shawn Mendes). C'est assez rare au demeurant, souvent lorsqu'on parle des fandoms c'est plutôt avec une certaine condescendance. Peut-être car les mauvaises herbes des communautés sont toujours celles qui font le plus de bruit, et en donnent donc une terrible image, ou car c'est quelque chose de compliqué a réellement comprendre si on a jamais été fan d'un artiste (ou d'une série, d'une saga de films, etc). Néanmoins l'auteure restitue avec beaucoup de justesse cet univers, au point qu'il soit reconnaissable pour ceux qui sont familiers avec ses ficelles, mais également attractif pour ceux qui n'en connaissent rien et auraient pu avoir ce regard condescendant à son égard sans même s'en rendre compte.

D'ailleurs le quotidien et le rapport à la célébrité d'Eric m'ont semblé bien plus réel que dans beaucoup de romans où un des personnages est une célébrité. On découvre ce jeune homme qui voulait faire de la musique et a donc été plus que ravi lorsqu'un contrat avec une maison de disque s'est présenté à lui, sauf qu'il ne s'attendait clairement pas à avoir vendu sa vie et son image avec. Pourtant sa maison de disque n'a pas que son mot à dire à propos de sa musique, ils régissent aussi son look, son attitude, et même ses interactions avec les fans. Via le personnage d'Eric, A.V. Geiger dépeint un aspect de la célébrité que beaucoup de personnes ne voient pas ou, particulièrement en ce qui concerne les fans, ne veulent pas voir. C'est un business et Eric, peu importe l'importance de son son talent, n'est qu'une marionnette. Honnêtement je vais pas développer sur le sujet, car ma chronique se transformerait en exposé à ce propos, mais c'est un truc qui me fascine et me révolte à la fois. Toujours est-il que cet aspect de l'histoire peut se lire de plusieurs façons, participe à humaniser le personnage, et surtout proposent différentes facettes qui paradoxalement reflètent plusieurs aspects de la vie plus lambda de Tessa.

En effet si Eric est plutôt touchant, Tessa n'est pas en reste et est un personnage auquel on peut bizarrement plutôt s'identifier. Je dis bizarrement car son agoraphobie est très présente et clairement même moi qui aie une forme de phobie sociale je ne peux pas dire que j'ai pu m'identifier à son quotidien. Néanmoins pour ce qui est de se sentir proche de ses réflexions et émotions ? L'auteure les restitue magnifiquement bien et c'est donc un jeu d'enfant. L'agoraphobie et les angoisses de Tessa sont également parfaitement bien écrites et on voit là encore que l'auteure s'est donné la peine de rechercher son sujet afin de le restituer avec le plus de réalisme possible. La manière dont elles régissent la vie quotidienne de l'adolescente ainsi que l'incompréhension et la maladresse de son entourage, qui parfois la traitent plus comme une jeune femme capricieuse que comme une personne souffrant d'un "vrai" trouble, sont particulièrement criant de vérité et certaines scènes nous vont droit au cœur.

De plus je dois dire que le format du roman et le style de l'auteure participent fortement à notre addictivité en le lisant. Tout d'abord il y a l'inclusion des réseaux sociaux avec les tweets et messages privés écrits par les personnages, mais aussi des extraits de rapport de police, qui minent de rien apportent un certain dynamisme. Et puis surtout A.V. Geiger possède une plume très simple mais terriblement efficace qui termine de nous embarquer dans les aventures des héros.

Ceci étant dit, l'addiction à Follow Me Back atteint son apogée sur la fin du récit. Si au fil des pages on se passionne surtout pour les interactions entre Eric et Tessa, sur le dernier tiers du roman l'auteure intègre intelligemment un aspect plus proche du thriller à son histoire. Elle nous embarque bien vite dans cette engrenage pour nous laisser complètement lessivé et retourné sur les derniers pages. Parce que cette fin...

Si vous êtes fans des romans aux twists finaux qui vous laissent fébriles jusqu'à la sortie du tome suivant, vous allez être servis avec Follow Me Back ! Et, clairement, si vous êtes du genre trop impatient pour arriver à savourer l'effet d'un cliffhanger à vous couper la respiration, vous risquez de vous arracher les cheveux un par un de frustration. Depuis que j'ai terminé le roman je n'arrête pas de me retourner le cerveau à ce propos et d'imaginer toutes les théories plausibles et imaginables pour expliquer les dernières pages. Et le tome 2 n'est toujours pas sorti... Dire qu'il va falloir attendre 2018 pour cela ! 

6 commentaires:

  1. Tu me donne teeeellleeeemmmmeeeennnnttttt envie de le lire, là, maintenant, tout de suite !! :o
    Il est dans ma PAL en ebook, c'est fou comme il y a eu ÉNORMÉMENT d'avis positifs sur ce livre !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais foooooonce :P (Bon par contre prépare-toi à avoir besoin d'aide psychologique jusqu'à la sortie du tome 2 xD)

      Supprimer
  2. J'ai tout simplement adoré ce livre, c'est un vrai page turner. Et cette fin OMG ! Vivement la suite.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'attente jusqu'à l'été prochain va être looongue ^^' (même si j'ai arrêté ma petite théorie sur ce qui c'est vraiment passé à la fin, j'attend de voir si j'ai raison)

      Supprimer
  3. Au début, ce livre ne me tentait pas trop mais plus je vois des avis, plus j'ai envie de le découvrir. Il semble vraiment génial :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'étais un peu septique à la base, en plus j'étais persuadée que c'était une fanfiction qui avait été publiée, mais clairement mes doutes se sont envolés en seulement quelques chapitres ;)

      Supprimer

❤️