Dernières Chroniques

                 

jeudi 27 octobre 2016

Elements - Tome 1 : The Air He Breathes

Éditeur français : Hugo Roman - Collection New Romance

Tristan et Elizabeth sont voisins, ils n'ont rien en commun à part leur passé douloureux. Elle a choisi de continuer à vivre ne serait-ce que pour sa petite fille Emma. Il a choisi de s'extraire du monde. Mais Elizabeth ne l'entend pas de cette façon. Elle sait qu'ils sont tous les deux en miettes et qu'ensemble ils seront plus forts pour affronter leurs fantômes. C'est sans compter avec toutes les embûches que les habitants de leur petite ville vont mettre sur leur route. Ensemble, ils sauront vaincre les idées reçues.

Il vous suffira de faire un tour sur la blogo et les sites communautaires dédiés à la lecture pour vous rendre compte de la popularité de The Air He Breathes. En effet les chroniques sont dithyrambiques, sans l'ombre d'une fausse note apparente, et tout le monde semble adorer à l'infini le roman de Brittainy Cherry.... Eh bien détrompez-vous, tout le monde n'a malheureusement pas forcément été totalement embarqué par cette lecture ! En effet un village d'irréductibles résiste encore et toujours à l'envahisseur... Bon okay "village" c'est un peu sur-vendu, y'a surtout Little-A et moi qui avons eu du mal avec ce roman, et c'est un peu intimidant face à cet engouement absolu et unanime.

Ne croyez pas que cela me réjouis d'être à contre-courant concernant The Air He Breathes parce que j'avais VRAIMENT envie d'apprécier ce roman (c'est rare que j'ai envie de ne pas apprécier une lecture me direz-vous). Le thème du deuil est de ceux qui me touchent à chaque fois et l'objet livre est tellement superbe qu'on veut forcément que le contenu soit au moins niveau. Sincèrement j'étais pleine de bonne volonté comme rarement en commençant cette lecture. Le roman a même grillé la priorité à pas mal de lectures une fois que je l'eus reçu et je l'avais même offert à ma copinaute Elyza à son anniversaire avant même de l'avoir ouvert. J'étais donc dans les starting-blocks à propos de The Air He Breathes et j'peux vous dire que je me sens presque mal d'avoir relevé tant de points négatifs à ma lecture.

Avant de passer à tout ce qui n'a pas du tout fonctionné, je vais quand même évoquer ce que j'ai apprécié. Car non, tout n'est pas à jeter dans The Air He Breathes. D'ailleurs ce n'est même pas un roman que j'ai détesté ou quoique ce soit, donc c'est forcément qu'il y a des éléments qui m'ont plu. Tout d'abord je dois souligner que j'ai beaucoup apprécié certains personnages secondaires qui apportent un peu de couleur et de fraîcheur à ce roman assez lourd par sa thématique. J'en retiendrais deux en particulier : Faye, la meilleure amie de l’héroïne, et Mr. Henson, le patron du héros, Je suis presque déçue de voir que les romans de cette saga n'ont apparemment pas de points communs les uns avec les autres car j'aurais vraiment adoré suivre les péripéties de Faye dans son propre livre.

Second point qui m'a plutôt plu : la thématique même du roman, le deuil, qui est pour moi un très joli point de départ pour une romance poignante. Et pourtant si cette thématique offre des moments d'émotions assez forts, c'est aussi là que les choses commencent à se gâter. Car je n'ai vraiment, vraiment (...) vraiment, pas apprécié la façon dont l'auteure a choisi de gérer ce sujet si complexe et délicat.

Pour moi certains passages de The Air He Breathes ont fait plonger le romans dans de grossiers travers qui m'ont foutu la chair de poule (et pas en positif). Dès le début de ma lecture j'avais remarqué quelques maladresses dans l'écriture dont je ne m'étais pas formalisée, après tout cela pouvait venir de la traduction et cela n'était dans tous les cas pas insurmontable. Puis ces maladresses se sont transposées à l'histoire en elle-même et là j'ai cru péter un câble à plus d'un moment. Le résumé est assez clair sur le fait que les deux héros ont vécus des tragédies récentes, ils sont tous les deux veufs depuis peu, et on peut donc s'attendre à ce que leur histoire s'accompagne d'une bonne dose de délicatesse n'est-ce pas ? Ou alors je suis trop naïve, parce que moi c'est ce que j'attendais depuis le début. Je m'attendais clairement pas à ce que la relation entre les deux héros tombe direct dans le malsain et dans le dramatique à outrance ! Et je pèse mes mots. Certaines scènes ou facilités scénaristiques m'ont mise dans une colère noire, j'ose même pas trop élaborer dessus de peur de m'emporter et de vous sortir un laïus de 56 paragraphes qui risquerait de vous spoiler... Si être spoilé sur ce récit est un tant soit peu possible tant l'intrigue même navigue dans le cliché ! Vous prenez les événements forts du passé de nos deux héros, vous imaginez tous les rebondissements possibles et imaginables qu'on pourrait voir dans un épisode de telenovela, et banco vous avez les twists de The Air He Breathes ! C'est juste pas possible de sortir de l'over-dramatique comme ça avec un roman qui partait pourtant aussi bien, j'en croyais pas mes yeux et j'ai du résister à la tentation de tout envoyer en l'air (comme dans la chanson de Kyo).

Bref The Air He Breathes a été une déception en ce qui me concerne. Globalement je comprend que certains l'aient tant apprécié, moi-même j'ai été touchée par les quelques moments de vraie émotion (car oui j'ai un cœur contrairement à ce que vous devez croire), mais je ne pouvais pas concevoir l'idée de passer outre tous les problèmes que j'ai précédemment évoqués dans cette chronique. Au final la thématique était osée, le deuil étant paradoxalement très personnel et universel à la fois, et l'auteure a, à mon sens, vraiment fait une sortie de route sur la façon dont elle l'a gérée. Il y a beaucoup trop de drames téléphonés dans The Air He Breathes pour qu'on ne frise pas parfois le ridicule ce qui enlève beaucoup de poids au message qui aurait du se dégager. Dommage.

Note : ★★★☆(2.75)

Merci aux éditions Hugo pour l'envoi de ce roman.

10 commentaires:

  1. Bizarrement quand je ne vois que des coups de cœur sur un livre, tout le temps tout le temps, au début ça me donne envie puis après ça "m'effraie": c'est pour cette raison que je ne l'ai pas encore lu; et ta chronique un peu mitigée me donne justement envie de le lire pour me forger un avis, et je me dis que si je suis déçue je vais pas être la seule haha!

    RépondreSupprimer
  2. C'est dommage ... C'est la deuxième chronique négative que je vois aujourd'hui :-/ Je compte quand même le lire puisqu'il se trouve sur ma liseuse et, comme tu le dis, les avis sont très positifs :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme quoi on a pas tous aimé mais ça ne veut pas dire que tu ne l'apprécieras pas après tout !

      Supprimer
  3. Tu connais mon avis sur ce livre :p Honnêtement, je crois que je ne m'en suis toujours pas remise. Tellement de déception. Ta chronique, est parfaite (enfin pour moi). J'espère que notre prochaine romance sera beaucoup mieux ! Laquelle, allons nous choisir ? Bisous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Au moins nous sommes deux dans notre malheur ;)
      Bisous !

      Supprimer
  4. Franchement, il ne m'attirait pas plus que ça, justement à cause de toutes les critiques dithyrambiques. Donc Merci pour ta chronique : ce n'est clairement pas pour moi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime pas quand y'a que des critiques dithyrambiques, je trouve ça louche ^^

      Supprimer
  5. Coucou! Je trouve ça cool de voir ENFIN une critique négative, j'ai toujours très peur quand je vois un livre avec autant de critiques si élogieuses, au moins je sais à quoi m'attendre si je décide de me lancer malgré tout

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Finalement on est nombreuses à se méfier quand on ne voit pas d'avis négatifs/mitigés sur un roman x) Mais si tu finis pas le lire, j'espère que tu l'apprécieras plus que moi :)

      Supprimer

❤️