Dernières Chroniques

                 

vendredi 15 avril 2016

Le Pacte

Éditeur Français : Hugo Roman, Collection New Romance 

Linden, Stéphanie et James sont les trois meilleurs amis du monde.
Linden est en train de devenir pilote d'hélicoptère, Stéphanie a créé sa marque de vêtements et ouvre sa première boutique, et James possède un bar. Ils habitent San Francisco, ils sont jeunes, ils sont beaux et ont beaucoup d'amis et de projets.

Un soir réunis dans le bar de James, Stéphanie et Linden vont faire un pacte. S'ils n'ont pas de relations sérieuses à 30 ans, ils se marieront. Au début, c'était marrant et sympa, mais au fil des années et des relations instables qu'ils vivent chacun de leur côté, le pacte va prendre de plus en plus d'importance dans leur vie.

Pourront-ils préserver leur amitié ?

Karina Halle est une auteure de romance dont j'ai pas mal entendu parler via les lecteurs anglophones et qui revenait énormément dans mes recommandations Goodreads. Ainsi lorsque j'ai su que Hugo Roman allait publier Le Pacte j'étais ravie d'enfin avoir l'occasion de me faire ma propre opinion.

Le pitch du romanest assez basique. Stéphanie et Linden sont amis depuis des années lorsque un soir de beuverie Linden décide de conclure un pacte entre eux : si à trente ans ils sont encore célibataires, ils se marieront. Une partie du roman est donc consacrée à ce qui se déroule dans leurs vies, année après année, jusqu'à ce qu'on arrive à la période où le pacte devrait entrer en jeu. Néanmoins le rythme n'est pas pour autant haché ce qui est assez agréable. Le roman reste très fluide, que ce soit dans ces petits coups d’œil consécutifs année par année ou dans la partie plus suivie, et on évolue donc avec beaucoup de facilité dans le récit. De plus le style de Karina Halle est assez agréable à lire et elle sait nous entraîner dans les péripéties de ses personnages malgré leur prévisibilité.

Concernant les personnages, j'ai particulièrement apprécié Stéphanie qui est une jeune femme « vraie » et moderne. Malgré une indépendance très marquée, aspect de sa personnalité que j'ai beaucoup apprécié au demeurant, elle a aussi des failles et des angoisses qui nous parlent. Si elle est tout à fait capable de se prendre en charge, n'a besoin de personne pour évoluer et être une femme accomplie, elle a aussi une certaine peur de la solitude et de l’échec. Personnellement ce sont des choses auxquelles je peux facilement m’identifier et qui m'ont donc permis de me sentir très proche de cette héroïne qui pourrait être notre bonne copine à tous.

J'ai cependant été moins enthousiasmée par Linden, le protagoniste masculin principal. Pourtant l'idée du personnage était prometteuse et son indépendance vis-à-vis de sa famille est tout aussi admirable que celle de Stéphanie, sauf que voilà il y a des moments où il m'a vraiment tapé sur les nerfs. Ses pensées et attitudes étaient si contradictoires qu'on pouvait être en droit de se demander si la personne n'avait pas quelques courants d'air au cerveau ! D'ailleurs cela a contribué à rendre le drame final inhérent aux romances du genre encore plus over-dramatique et donc franchement pénible. C'est vraiment le moment du roman où j'ai un peu décroché et qui a beaucoup influencé mon ressenti final sur un roman que j'ai globalement lu assez vite.

D'ailleurs si je dois soulever un autre petit point négatif, je déplore que l'auteure n'ait pas fait meilleur usage de ses personnages secondaires parfois prometteurs. Je pense notamment au personnage de Penny que j'ai trouvé vraiment sympathique et que j'aurais aimé côtoyer beaucoup plus que cela... Et ce même si pour voir découvrir plus Penny il avait fallu supporter encore plus de James que j'ai vraiment détesté du début à la fin. Sachant qu'il est le troisième élément du trio avec nos héros c'est pas forcément une bonne chose qu'il soit si imbuvable. J'ai vraiment eu du mal à comprendre comment il pouvait mériter l'amitié de Stéphanie et Linden et encore plus pourquoi ses derniers faisaient preuve d'une telle dévotion à son égard !

Le Pacte est donc une romance qui m'a globalement plu sans pour autant m'emporter. J'ai beaucoup aimé l’héroïne et sa relation avec le héros, qui lui m'a parfois laissée dubitative. J'ai simplement trouvé dommage que les personnages secondaires ne soient pas plus développés et que le concept du pacte n'entre pas plus que ça en considération dans l'histoire. Reste que le style de l'auteure est franchement sympathique, et qu'elle gère très bien les changements temporels de son récit, ce qui permet de lire avec énormément de facilité et de plaisir les péripéties de ses protagonistes.

Note : ★★★★☆ 

Merci à Mélusine et à Hugo Roman pour cette lecture.

Un roman compagnon, L'offre, mettant en scène le frère de Linden sortira en France le 2 Juin.

10 commentaires:

  1. Il a l'air pas mal celui-ci ^^ Merci pour la découverte ^^

    RépondreSupprimer
  2. Je me laisserais bien tenter, je pense que cette lecture pourrait me plaire! *.*

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si le résumé te tente tu peux y aller les yeux fermés, au pire c'est un très bon moment de lecture détente :)

      Supprimer
  3. Une romance bien sympa, mais pas exceptionnelle non plus. De Karina Halle j'ai préféré la série Experiment in Terror qui a le mérite d'être aussi prenante qu'originale (même si dans un tout autre genre).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vais enquêter sur cette série alors, rien que le titre me branche bien !

      Supprimer
  4. "Ses pensées et attitudes étaient si contradictoires qu'on pouvait être en droit de se demander si la personne n'avait pas quelques courants d'air au cerveau !" Tu me tues :)
    Pour le moment, il n'est pas trop dans ma ligne de mire, mais pourquoi pas !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu as l'occasion de le lire tu verras il est très sympa :D

      Supprimer
  5. J'aime bien les romances et pour l'été ce livre pourrait être pas mal :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une romance parfaite pour l'été en effet :)

      Supprimer