Dernières Chroniques

                 

mercredi 19 août 2015

D'un commun accord

Éditeur : J'ai Lu, format semi-poche

« Jane, que serais-tu prête à faire pour expier tes fautes ? »

Escroc, voleur, menteur, tricheur… Les adjectifs n’ont jamais manqué pour définir Martin Legrand.
Égoïste, vénale, jalouse, sournoise, des épithètes qui ont toujours collé à la peau de Jane Stewart. Mais cette fois, elle est prête à se faire pardonner. Ils reprendront les choses là où ils les avaient laissées. Avant l'accident, avant que leur vie ne vole en éclats.


S'il y a un truc à faire avant de commencer la lecture de D'un Commun Accord, c'est sûrement d'effacer toutes les idées pré-conçues qu'on pourrait en avoir après avoir lu le tome compagnon qui le précède Cherche Jeune Femme Avisée. Si vous pensiez retrouver ici la verve et l'humour du premier, oubliez. Et l'idée qu'on avait pu se faire de Jane et Martin, si détestables alors qu'ils intervenaient dans les vies de Gabi et Adrien ? A oublier aussi.

Jane qui pouvait sembler si froide et manipulatrice ? Eh bien on peut dire qu'elle a bien changée ! C'est une jeune femme blessée, portant une lourde culpabilité sur ses épaules, que nous suivons dans D'un Commun Accord. En effet l'accident qui est évoqué dans le résumé, et qui est donc le point de départ de ce roman, forge complètement le personnage alors que le récit évolue pourtant quelques années plus tard. On sent Jane extrêmement touchée par cet événement et il faut avouer que cela nous la rend assez sympathique, ce qui n'est pas plus mal car il faut bien quelque chose pour rattraper cet ersatz de romance qui se développe tout au long de l'histoire. 

Mais avant d'évoquer cette romance, il faut qu'on parle cinq minutes du second personnage principal : Martin. Ah Martin ! Quand on le retrouve quelques années après l'accident évoqué dans le résumé il parait avoir fait énormément de chemin. Si Jane a été moralement marquée par l’événement, le moins que l'on puisse dire c'est qu'en ce qui le concerne cela a complètement changé sa vie. Martin s'est repris en main, a arrêté ses nombreux excès, et exerce un métier honorable dans lequel il réussi. Bref il nous semble être un tout nouvel homme ! Sauf que vous savez ce que l'on dit, chassez le naturel et il revient au galop ! (Oui j'aime bien employer des expressions du siècle dernier) Martin a beau avoir changé aux yeux de tous, cela ne l'empêche pas de se comporter comme un bouffon quand on lui en laisse l'occasion. Et puisque Jane la lui laisse cette occasion, on ne peut que regarder le pire de son personnage se dévoiler alors qu'il se laisse aveugler par son désir de vengeance.

Ce qui nous emmène donc au problème de la romance. Il n'y a, en mon sens, aucune romance entre Jane et Martin. C'est pas une histoire d'amour qu'on suit dans D'un Commun Accord, c'est une histoire de haine ! Les interactions entre les personnages sont malsaines, basées sur de mauvais sentiments. Il y a vraiment un malaise qui se crée en suivant l'évolution de ces deux protagonistes, c'est presque une catastrophe en sommeil qui n'attend que de se déclencher ! Personnellement j'ai été mal à l'aise, encore plus avec la façon dont cela se termine, et j'ai du mal a réellement trouver le sens de cette histoire en fin de compte...

Bien heureusement il reste la plume de Sophie Jomain pour rattraper tout cela ! C'est vraiment le style de l'auteure qui contribue à nous rendre ce récit agréable à lire et qui en ce qui me concerne a été salvateur. Elle peut décidément tout nous vendre, et si cela avait été un autre auteur la note aurait pu être largement négative à cause du déroulement de l'histoire. Je sais qu'en ce qui me concerne il est très compliqué de me vendre une relation malsaine comme romantique, j'ai énormément de recul sur cela et c'est quelque chose qui a plus tendance à me retourner l'estomac qu'autre chose. Or si ici j'ai quand même réussi à apprécier ma lecture, tout en ne perdant pas de vue la grosse problématique du récit, c'est vraiment grâce au style de l'auteure.

Au final, malgré une note finale honorable je reste mitigée sur le fond de l'histoire qu'on nous propose dans D'un Commun Accord. Le style de l'auteure reste génial et l’héroïne nous est sympathique, mais le problème de la romance qui n'est jamais vraiment adressé rend l'ensemble un peu gênant. Si je l'avais pas lu avec autant de facilité, je pense que j'y aurais difficilement mis 2/5... C'est donc un roman à double tranchant et si vous n'accrochez pas à l'écriture de l'auteure, ou ne trouvez pas l’héroïne un minimum attachante, le récit pourra vite vous devenir très problématique.

Note : ★★★☆☆ (3.5)

6 commentaires:

  1. Mince dommage que ça n'ait pas été un peu plus que ça. Je n'a pas tenté beaucoup de romans de l'auteur mais il faudrait un jour

    RépondreSupprimer
  2. Je viens juste d'acheter "D'un commun accord" et j'ai hâte de le commencer. Dommage que cette "suite" ne t'ait pas vraiment convaincue.

    RépondreSupprimer
  3. J'adoooore "Martin a beau avoir changé aux yeux de tous, cela ne l'empêche pas de se comporter comme un bouffon quand on lui en laisse l'occasion. " je suis tellement d'accord :)

    Quand Jane débarque avec ses sentiments, je me suis dit mais d'où tu sors toi... elle aurait du les développer au contact de Martin, pas toute seule dans son coin.

    Il me tarde de lire le prochain ;)

    RépondreSupprimer
  4. Malgré les défauts que tu cites, il faudra que je tente ce roman... En plus je n'ai jamais lu cette auteure, j'ai vraiment envie de la découvrir !

    RépondreSupprimer
  5. J'avais déjà écouté ton avis sur la vidéo YT, et quelle jolie chronique tu nous retranscris. C'est rigolo car j'ai déjà énormément entendu parler de cette histoire par une copinaute (Misspendergast). Ce livre était un coup de coeur pour elle et elle a totalement adhérer. Du coup, j'ai hâte de savoir si comme toi l'histoire/ et la "romance" me parait bizarre ou si j'adhère totalement. :) Mais il faudrait déjà que je commence par le premier tome de cette série, voire aux autres livres de Sophie Jomain! Bisous Althea. :)

    RépondreSupprimer
  6. J'ai très envie de découvrir ce roman!

    RépondreSupprimer

❤️