Dernières Chroniques

                 

jeudi 2 avril 2015

The Book of Ivy - Tome 1

Éditeur français : Lumen

Voilà cinquante ans qu’une guerre nucléaire a décimé la population mondiale. Un groupe de survivants d’une dizaine de milliers de personnes a fini par se former, et ce qui reste des États-Unis d’Amérique s’est choisi un président. Mais des deux familles qui se sont affrontées pour obtenir le pouvoir, la mienne a perdu. Aujourd’hui, les fils et les filles des adversaires d’autrefois sont contraints de s’épouser, chaque année, lors d’une cérémonie censée assurer l’unité du peuple.

J’ai seize ans cette année, et mon tour est venu.


Je m’appelle Ivy Westfall, et je n’ai qu’une seule et unique mission dans la vie : tuer le garçon qu’on me destine, Bishop, le fils du président. Depuis ma plus tendre enfance, je me prépare pour ce moment. Peu importent mes sentiments, mes désirs, mes doutes. Les espoirs de toute une communauté reposent sur moi. Le temps de la rébellion approche…


Bishop doit mourir. Et je serai celle qui le tuera.


Née pour trahir et faite pour tuer… Sera-t-elle à la hauteur ?


 L'amour dépasse les graphiques, les diagrammes et les intérêts communs. L'amour, c'est brouillon, c'est compliqué, et c'est une erreur de refuser sa magie aléatoire. 

The Book of Ivy a réellement été le roman que je craignais et mourrais le plus d'envie de lire, tout ça à la fois. Il faut dire que les avis dithyrambiques pleuvent sur la blogosphère depuis plusieurs semaines et comme à chaque fois que c'est le cas je me demande si je ne serais pas celle pour laquelle la sauce ne prendra pas. Parce que j'ai souvent l'impression d'être le mouton noir qui arrivera avec un avis nuancé, voir négatif, là où les compliments tombent à tout va. Néanmoins je dois dire que The Book of Ivy a vite balayé toutes mes craintes puisqu'il m'a séduite en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire.

J'ai tout d'abord énormément apprécié les deux personnages principaux, Ivy et Bishop. Au début pourtant je craignais grandement la manière dont l'auteure allait choisir de les développer, là où les raccourcis faciles semblent si nombreux et évidents. Ivy, qui a été formée pour manipuler puis assassiner le jeune homme, aurait très facilement pu être un personnage froid dont la détermination aurait été la seule qualité rédemptrice. Quant à Bishop, je craignais énormément qu'il se place dans des extrêmes : soit extrêmement calculateur et prétentieux, soit extrêmement benêt. Bien heureusement Amy Engel a balayé ces stéréotypes d'un revers de main et il faut peu de pages pour voir les nuances qu'elle a prit soin d'apporter à ses héros. Ivy est loin d'être une machine à tuer ou calculatrice. Au contraire elle est extrêmement humaine, fait preuve de beaucoup d'empathie, et sait se servir de son cerveau. Malgré son éducation proche de l'endoctrinement, elle fait preuve de pas mal de bon sens et apprend au fil du roman à se créer ses propres certitudes plutôt que de se reposer sur celles des autres. Quant à Bishop il est bien loin de l'imbécile heureux ou de l'être froid que je craignais. A l'inverse, Bishop est certainement le personnage le plus réfléchi du roman et contrairement à Ivy il n'a besoin de personne pour lui souffler de penser par lui-même. Là où on aurait pu tomber sur un fils à papa qui idolâtre les idées de son paternel, on trouve donc tout le contraire. Le jeune homme est bien conscient que les choses ne sont pas toutes noires ou toutes blanches, lui-même n'étant pas un personnage tout noir ou tout blanc. Si en plus je vous dis qu'il est positivement trop craquant et que j'ai adoré la douceur du lien qui se forme entre lui et Ivy au fil des chapitres, vous ne serez donc pas surpris de savoir qu'il fait obligatoirement parti de la liste de mes book boyfriends à présent !

Bien sur le roman ne se limite pas à Bishop et Ivy, on y croise également plusieurs personnages secondaires qui eux-aussi illustrent parfaitement cette idée de nuance. Les personnages qu'on pensait vite détester, principalement car Ivy a été conditionnée pour les détester et qu'on a tendance à ressentir l'histoire en étant proche d'elle, ne sont pas forcément si horribles que cela. Et ceux qui auraient pourtant du être des soutiens ne le sont pas forcément. Finalement on arrive à être surpris par chacun d'entre eux à un moment ou à un autre et c'est tout de même un sentiment super agréable à la lecture. J'ai beaucoup aimé me poser des questions sur les vraies intentions de tout le monde et si parfois je dois dire que je n'ai pas été surprise par la tournure des événements, il y a d'autres passages auxquels je m'attendais moins. Le mélange prend donc vraiment super bien et je tire mon chapeau à Amy Engel pour le soin apporté à l'ensemble de ses personnages.

Au-delà des protagonistes croisés dans The Book of Ivy, il faut également souligner que la société développée a le mérite d'être assez claire très tôt dans la lecture. On comprend vite comment les choses se sont formées, où elles en sont, et quelles sont les luttes de pouvoir qui en découlent. D'ailleurs j'ai été surprise de voir que cette société était assez jeune puisqu'elle s'était formée seulement quelques générations plus tôt. Cela apporte donc une certainement légitimité à la tentative de rébellion qui repose sur les épaules d'Ivy. Dans beaucoup de dystopies on a tendance à se demander pourquoi les choses n'ont pas explosées bien plus tôt, surtout quand on a l'impression que le héros se retrouve au centre de tout par hasard, et ici au moins la question ne se pose pas. Les grands-parents ont crée cette société, Ivy est donc la première à avoir l'opportunité de se rapprocher du clan adverse via ce mariage arrangé. Il y a donc une vraie logique qui manque souvent cruellement aux autres romans du genre.

Ainsi The Book of Ivy a été un superbe coup de cour. J'ai adoré les deux héros et les nuances apportées par l'ensemble des personnages, j'ai trouvé la société d'une logique implacable, et le style d'écriture d'Amy Engel a su faire le reste. Elle nous accroche avec une aisance incroyable dès les premiers chapitres et ne nous relâche qu'à la toute fin du roman. Et quelle fin ! Les derniers chapitres ont mis mon petit cœur à l'épreuve et le cliffhanger final n'a pas fini de me torturer d'ici la sortie du tome deux !

Note : 

Merci à Emily et aux éditions Lumen pour cette découverte.

22 commentaires:

  1. Une saga qui me fait de plus en plus envie *_*

    RépondreSupprimer
  2. Ce livre est dans ma wishlist depuis sa sortie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Reste plus qu'à le faire passer dans ta PAL maintenant ;)

      Supprimer
  3. Super chronique ^^ Je vois que tu as aimé autant que moi!! Comme toi, il me tarde vraiment de découvrir la suite, ce cliffhanger est atroce!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci :) Et on est bien d'accord, ce cliffhanger est inhumain !

      Supprimer
  4. Je l'ai acheté aujourd'hui et je pense que je ne vais pas tarder à le lire ! Je n'ai lu que des avis positifs et ton avis ne m'aide pas à résister à ce roman ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh super <3 Je te souhaite une superbe lecture alors :)

      Supprimer
  5. Il est dans ma PAL et j'ai hâte de le sortir.

    RépondreSupprimer
  6. il est dans ma pal, il me tarde de le lire ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu passeras un super moment de lecture alors :D

      Supprimer
  7. J'ai parcouru ta chronique pour ne pas en savoir trop car ce livre est ma prochaine lecture... En tout cas, j'ai hâte :)

    RépondreSupprimer
  8. Ce roman me fait terriblement envie depuis sa sortie alors ton avis ne fait que me donner encore plus envie de le lire ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu auras l'occasion de le lire et qu'il te plaira autant qu'à moi ;)

      Supprimer
  9. Il est dans ma pal, j'ai hâte de le commencer <3

    RépondreSupprimer
  10. Allez hop! C'est décidé, je vais lire The Book of Ivy! Tu m'as convaincue (même si j'avais que t'avais pas grand chose à faire pour^^)!

    RépondreSupprimer
  11. Il faudra vraiment que je le lise !

    RépondreSupprimer
  12. J'aime extrêmement les éditions Lumen, je trouve qu'ils sont les meilleurs et ce livre promet vraiment d'être l'une de mes meilleures lectures. Hâte de le lire !

    RépondreSupprimer
  13. C'est officiel il me le faut vraiment !!! je sais même pas comment j'ai fait pour attendre jusqu'ici ?! Bon peut être que les 70 livres de ma PAL y sont pour quelque chose j'avoue ^^ mais tout le monde adore se roman, se serai un crime que de ne pas partager çà !!!

    RépondreSupprimer