Dernières Chroniques

                 

mercredi 30 avril 2014

L'Elite - Tome 1

(lu en VO)
Titre original : The Testing #1
Éditeur Français : Milan, Collection Macadam. Sortie le 14 Mai 2014.

La Terre ne ressemble plus à la planète sur laquelle nous vivons. Les Sept Guerres en ont détruit la quasi-totalité et les hommes essaient de la reconstruire. C’est dans cet environnement que vie Cia et sa famille. A 16 ans, la majorité des adolescents doit trouver un travail. Les autres, l’Elite, sont choisis pour le Testing. L’épreuve suprême. Un test ulitme qui promet l’entrée à l’université pour les gagnants. Ou plutôt pour les survivants… Cia a été choisie. Et elle va rapidement comprendre qu’elle ne peut faire confiance à personne.

Après les Sept Guerres, les hommes ont été contraints de repartir de zéro pour se réapproprier la Terre et survivre. Dès la fin de leurs études secondaires, il est attendu des jeunes qu'ils trouvent un boulot puisque l'accès à l'Université est restreint à une Elite, des adolescents triés sur le volet grâce à leurs capacités et qui doivent passer le Testing afin d'accéder à ces études supérieures. Cia est originaire de la Colonie des Cinq Lacs et si elle rêve secrètement d'accéder au Testing, comme son père avant elle, elle ne se fait pas d'illusions. Voilà des années qu'aucun élève de sa colonie n'a été sélectionné... Jusqu'à cette année. Non seulement Cia est sélectionnée pour prendre part à ce test national, mais en plus trois autres de ses camarades de classes l'accompagneront. Néanmoins l’enthousiasme de la jeune fille est vite mis à mal lorsque son père lui confie les doutes qu'il garde pour lui depuis sa propre participation. En effet sa mémoire des épreuves a été effacée après son succès et les seules bribes de souvenirs qui se manifestent prennent la forme d'atroces cauchemars... Cia se rendra vite compte que son père lui a donné un conseil plus que vital pour survivre au Testing : ne faire confiance à personne.

Un des points les plus forts du roman est qu'à mon sens il est très facile de s'identifier à l’héroïne, Cia. C'est une jeune femme réfléchie, maligne, qui ne manque jamais de ressource, et elle est très facilement appréciable. Le seul petit défaut qu'on pourrait lui reprocher est de faire peut-être trop confiance aux autres ce qui est forcément un désavantage durant le Testing. Cependant c'est un petit travers qu'on lui pardonne très facilement puisque, personnellement, je crois que je serais tombée dans les mêmes pièges qu'elle et aurais eu des moments de paranoïas assez semblables aux siens. Il faut dire que d'emblée le père de Cia nous prend de court avec l'avertissement qu'il délivre à sa fille avant son entrée dans le programme : ne faire confiance à personne. Bonjour la paranoïa puissance 10 ! Fatalement à partir de là tout le monde nous semble suspect, on cherche des significations/motivations cachées à tout et tout le monde, et peu à peu un vrai sentiment d’oppression se fait ressentir. On a réellement la boule au ventre alors qu'on suit l'évolution de Cia dans les épreuves du Testing et c'est quelque chose que j'ai adoré.

Bien sur il est vrai qu'à cause de cette omniprésente méfiance il est assez compliqué d’appréhender les autres personnages et de se sentir proche d'eux. C'est quelque chose sur lequel il nous faut peu à peu travailler, tout comme Cia, et cela se fait particulièrement ressentir en ce qui concerne Tomas. On a envie de croire en lui et malgré tout il est difficile de réellement garder une distance émotionnelle avec son personnage qui est positivement craquant... Sauf qu'on s'attend à ce que Cia soit poignardée dans le dos à tout moment, même par lui. Quand je vous disais que le stress se faisait ressentir à tous les étages !

Au delà des personnages, j'ai beaucoup apprécié le monde dystopique relativement viable et tangible qui nous est présenté. Le système même du Testing est plausible même si j'ai trouvé que certaines de ses mesures extrêmes étaient exagérées. Si le fait de tester les jeunes adultes les plus prometteurs afin de déterminer la force de leurs capacités, en les laissant éventuellement prendre des risques mortels, m'a semblé relativement crédible, je suis restée un peu septique quant au fait d’éliminer tout simplement ceux qui échouaient aux tests. Ça m'a paru un peu gros comme méthode ! Néanmoins cela ne reste qu'un détail et l'ensemble exaltant le fait vite oublier. 

Au final le détail que je pourrais réellement reprocher à ce roman se situe dans son inspiration flagrante de dystopies très connues. Certains moments ne manqueront par de très franchement rappeler Hunger Games et Divergent... Même si l'ensemble tient assez bien la route pour que la comparaison reste correcte et flatteuse, ces passages m'ont tout de même fait sourciller tant j'ai eu l'impression de les avoir déjà vécus dans les deux romans précédemment cités ! Rien qu'à cause de cela le roman n'aurait pas pu être un coup de cœur pour moi et je pense que ce sentiment de déjà-vu est en grande partie responsable de la perte d'une étoile sur la note finale.

L'Elite est donc une dystopie agréable servie par un rythme soutenu et une héroïne attachante. Si le roman ne manquera pas d'emprunter à ses dystopies grandes sœurs Hunger Games et Divergent, il n'en reste pas moins très intéressant par les thèmes qui y sont abordés. Je lirais avec plaisir le second opus étant assez curieuse de voir jusqu'où le Commonwealth est prêt à aller pour forger une élite forte et implacable !

Note : ★★★★☆

10 commentaires:

  1. On en a pensé exactement la même chose, hehe ;) Je trouve vraiment dommage que l'auteure se soit autant inspirée de Hunger Games (et un peu Divergent, mais moi c'est surtout la ressemblance avec HG qui m'a frappée) sinon je pense que j'aurais été très très proche du coup de coeur.
    Contente qu'il t'ait plu mon petit pélican <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que la ressemblance avec Hunger Games est vraiment la plus frappante. C'est un peu dommage :/
      J'espère que le second sera plus se démarquer des autres dystopies parce que l'idée de base est vraiment intéressante !

      Supprimer
  2. Il faut que je le lise. Il a l'air pas mal.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est très sympa, si tu as l'occasion de le lire n'hésite pas :)

      Supprimer
  3. Aah j'ai cru que c'était une sorte de Divergent bonus... Il a l'air chouette ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah c'est vrai que maintenant que tu le dis la couverture VO fait un peu penser à celles de Divergent !

      Supprimer
  4. Arf, moi, je n'ai pas eu un avis aussi positif :/
    Je n'ai pas du tout aimé Cia et son copain... et je n'ai ressenti aucune émotion dans ma lecture. Comme quoi !

    RépondreSupprimer
  5. J'ai tout simplement adoré ce premier tome, le second est un peu plus lent mais c'est une de mes sagas coups de coeur de l'année !

    RépondreSupprimer

❤️