Dernières Chroniques

                 

mercredi 22 janvier 2014

Hemlock - Tome 1

Titre original : Hemlock #1
Éditeur Français : La Martinière Jeunesse
Recommandation : A ceux qui préfèrent se concentrer sur les amours d'ado plutôt que sur le paranormal

Mac menait une vie paisible dans la petite ville de Hemlock, jusqu’à ce que sa meilleure amie, Amy, soit sauvagement assassinée. Le coupable : un loup garou, autrement dit un homme infesté par le syndrome du loup garou, un virus qui se répand à grande vitesse à travers le pays. La plupart des victimes de ce mal étrange parviennent à cacher leurs symptômes, c’est pourquoi le meurtrier d’Amy n’a jamais été démasqué. Depuis ce tragique événement, une véritable chasse à l’homme s’est engagée à Hemlock. La ville a été investie par les Traqueurs, une milice qui ne recule devant rien pour se débarrasser des loups-garous. Dans cette atmosphère inquiétante, Mac voudrait faire son deuil. Mais Amy vient continuellement hanter ses rêves. Pour en terminer une bonne fois pour toutes avec ses horribles cauchemars et débarrasser Hemlock des Traqueurs, Mac décide d’enquêter elle-même sur la mort de son amie. Et pour cela, elle va devoir compter sur l’aide de Kyle, son meilleur ami, et de Jason, l’ex-petit ami d’Amy.

Mon avis : 
(en quelques mots)

Mac vit dans une petite ville paisible jusqu'à ce que des meurtres perpétrés par des loups-garous commencent à s'y produire. Lorsque sa meilleure, Amy, devient la dernière victime en date du loup-garou enragé qui se cache certainement parmi les habitants, le monde de la jeune femme est mis sans dessus dessous. En effet si le gouvernement tente tant bien que mal d'endiguer et de contrôler la propagation du virus parmi la population, il y a une milice qui n'a pour seul but que d'exterminer tous les porteurs de la maladie. Ces derniers n'ont aucune pitié, cataloguent tous les loups-garous de "monstres sanguinaires", et lorsqu'ils débarquent à Hemlock pour traquer le meurtrier d'Amy, ils provoquent dans leur sillage paranoïa et panique. Mac se retrouve malgré elle au milieu des ennuis alors qu'elle souhaite découvrir par elle-même le fin mot de l'histoire, et ce afin de voir la milice loin de Hemlock et de l'influence qu'ils ont sur l'ex d'Amy, Jason.

L'originalité de ce roman réside principalement, et quasi exclusivement, dans le fait que la lycanthropie y est présenté comme un sujet qui secoue la société. Ainsi si l'épidémie ayant éclatée au grand jour est  un fait intéressant, le reste reste globalement très classique et ennuyeux. Amy est une héroïne plutôt sympathique, bien qu'un peu naïve, mais qui se retrouve malheureusement écrasée par l'imbroglio amoureux ambiant. En effet un ersatz de triangle amoureux Kyle - Amy - Jason plane sur l'ensemble du récit et prend beaucoup trop de place à mon goût. Les personnages de Kyle et Jason sont d'ailleurs également pénalisés alors qu'ils sont pourtant tout deux bien différents et ont chacun pas mal de potentiel. J'ai particulièrement été intriguée par Jason qui est hanté par ses propres démons et n'arrive pas à passer outre la mort d'Amy dont il se sent responsable. Il est rapidement évident que le jeune homme est sur une pente savonneuse depuis cet événement et l'arrivée des Traqueurs ne fait qu'aggraver les choses puisque ces derniers n'ont aucun mal à l’embringuer. C'est donc assez dommage que ce soit le côté très jeunesse et futile qui prenne le pas sur le côté intéressant de l'épidémie, des personnages, et surtout du groupe de Traqueurs. Ces derniers sont une bande qui fait plutôt froid dans le dos et qui pourtant sembler perpétrer des actes de violence en toute impunité partout où ils passent. J'aurais beaucoup aimé en connaître plus sur leur mécanique plutôt que de suivre tout cet étalage sur la vie amoureuse d'Amy et de ses pseudos prétendants !

Au final tout ce que j'ai à dire sur Hemlock c'est que le roman aurait réellement gagné à s'intéresser plus au côté surnaturel de l'histoire et à ses subtilités. L'idée de base est très bonne mais se retrouve sacrifié au profit de clichés bêtes et inintéressants. Le tout est servi de personnages manquant cruellement de développement et de profondeur ce qui a pour cause de laisser le lecteur complètement hermétique et en dehors de l'histoire. Bref ça fait beaucoup trop de points bâclés à mon goût. Sincèrement je commence à être un peu fatiguée de voir ces romans sans aucune profondeur, sous prétexte qu'ils sont jeunesses ou Young Adult, pulluler. Les meilleurs romans, même du genre, seront toujours ceux qui ont été travaillés et développés ! 

Note : ★★☆☆☆

9 commentaires:

  1. Oula ! "un ersatz de triangle amoureux". Mais dis moi Althea? Qu'est-ce qu'un ersatz? Je connaissais le V et le VRAI triangle géométrique. Est-ce une ligne droite? une courbe?
    *google*
    Ah non, rien de géométrique en fait.

    En fait, je me suis dit "ah, cliché ! Je vais le lire pour me moquer" mais après lecture, je pense que je perdrai mon temps, et que même me moquer ne pourra pas rattraper ça.

    MERCI BIEN.

    xx <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Serait-ce un crime que d'avoir de la culture madame Bookish ?!
      (Bon okay, ersatz est un des rares mots intelligents que je connais mais c'est déjà bien ! Ça me sort de mon génie pour tout ce qui est géométrique. Je me diversifie. Bientôt je dirais des mots comme anticonstitutionnellement et tout ça.)

      Même pour te moquer j'te le conseille pas. Parce que c'est tellement pénible que ça fruste plus qu'autre chose et de ce fait on arrive même pas à en rire.

      xx <3

      Supprimer
  2. Beuh... Y'en a marre des triangles à la noix et des romances cucul la pral' ! On veut du sang et de la sueur nous ! ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. EXACTEMENT ! Ou au moins un peu de profondeur !

      Supprimer
  3. Aïe, je passe mon tour pour cette lecture !

    RépondreSupprimer
  4. Bon bah je vais passer mon tour… J'ai bien fait de ne pas l'acheter en me fiant à la couverture qui me plaisait !
    Et puis les clichés ça ne me motive plus du tout.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La couverture m'avait attirée aussi mais c'est définitivement pas un gage de qualité pour ce roman-ci. Puis les clichés c'est sur que ça va un moment, mais quand ils commencent à pulluler ça démotive direct !

      Supprimer
  5. Hum :/ Dommage, dommage... Je viens de l'emprunter à la biblio, même si je savais qu'il y avait des avis mitigés. Je n'aime pas trop les clichés (comme bcp de monde lol), on verra bien !

    RépondreSupprimer

❤️