Dernières Chroniques

                 

dimanche 2 juin 2013

Tangled

(lu en vo)
Éditeur Français : Hugo & cie, collection Hugo New Romance. Sortie le 7 Mai 2014 sous le titre 'Love Game'.

Drew Evans est un gagnant. Beau et arrogant, il conclu des contrats pour des multimillions de dollar au travail et séduit les plus belles femmes de New York avec un simple sourire. Il a des amis loyaux et une famille indulgente. Alors pourquoi est-il reclus depuis sept jours dans son appartement, misérable et déprimé ?

Il vous dira qu'il a la grippe.

Mais on sait tous que c'est faux.

Katherine Brooks est belle, brillante et ambitieuse. Elle refuse de laisser quoique ce soit, ou quiconque, se mettre sur le chemin de son succès. Lorsque Kate est engagée en tant que nouvelle associée à la firme d'investissement bancaire du père de Drew, tous les aspects de la vie de playboy de ce dernier partent à vau-l'eau. La compétition professionnelle que Kate emmène est déconcertante, l'attraction de Drew pour elle distrayante, et son échec à l'emmener dans son lit tout bonnement exaspérant.

Mais, alors que Drew est sur le point d'avoir tout ce qu'il veut, son excessive confidence menace de tout ruiner. Sera-t-il capable de démêler ses sentiments de désir et de tendresse, de frustration et d’épanouissement ? Sera-t-il à la hauteur du plus important challenge de sa vie ?

Drew Evans peut-il gagner en amour ?
(Traduction perso)

Mon avis : 

But I can't help it if they see me, fuck me, and suddely want to bear my children. That's not my problem.

Ce livre, mais ce livre... Comment vous dire ? Dès le premier chapitre j'ai su que ce serait un coup de cœur et que j'allais passer un excellent moment. Et en effet, à chaque fois que j'avais un peu de temps pour le lire j'en ressortais comme ça :
Hebergeur d'image

Ce qui m'a énormément plu dans ce roman c'est que non seulement le narrateur est un homme, et c'est assez rare dans ce genre de romans pour être souligné, mais le schéma narratif est également totalement original et se démarque de manière très claire. En effet, on découvre notre héros Drew alors qu'il est reclus dans son appartement car il a la "grippe"... Il a surtout le cœur brisé le petit bouchon, mais il veut pas vraiment se l'avouer car ça le blesserait dans sa fierté de mââââle. Drew consacre donc la première moitié du roman à nous raconter comment il en est arrivé là, chez lui tout seul avec sa "grippe". Et quand je dis qu'il nous raconte les choses, c'est vraiment le cas. Il revient assurément sur les événements et n'hésite pas à y aller de son petit commentaire ou à insister pour qu'on retienne certains points à priori anodins qui s’avéreront importants par la suite. Emma Chase a eu une excellente idée en mettant ce schéma narratif en place et c'est pour moi un des plus gros point positif de cette lecture. On est pas dans la tête du héros, c'est lui qui nous invite dans sa vie et ses pensées tout en contrôlant ce qu'il partage avec nous. De plus, même lorsque dans la deuxième partie nous revenons dans l'action présente alors que Drew met un plan au point pour régler son problème de "grippe", la patte de l'auteure reste. Grand soulagement et grand bravo à l'auteure d'ailleurs pour avoir réussi à manœuvrer cette seconde partie de la sorte, car les choses auraient  pu sans ça facilement basculer dans l’insipide et le mièvre. Mais Emma Chase sait réellement ce qu'elle fait en apportant toujours et encore ce petit plus qui suscite un réel plaisir à suivre les aventures de notre playboy de la finance

Et puisqu'on parle de notre playboy, ce cher Drew Evans, je dois vous préciser que vous ne pourrez pas lire ce roman sans tout bonnement l'adorer ! Il est juste génial et comme il n'hésite pas à nous interpeller, on a très rapidement l'impression de le connaitre et d'être avec lui tout au long de son histoire. C'est un peu comme quand une de vos amies vous raconter ses péripéties, sauf que là votre amie s’avérerait être un homme hyper sexy et sarcastique à souhait. Il y a vraiment des moments où j'ai du reposer ma liseuse car une des remarques de Drew me faisait partir dans un fou-rire. Il a toujours le bon mot quand il faut et ce livre est donc plein de ce qu'en anglais on appelle "one-liner" et que je traduirais par des phrases qui tuent (mais dans le sens comique du terme). Il y a un moment en particulier où il compare les femmes à des marques de dentifrices qui m'a presque achevée, et le bougre n'arrêtait pas d'y faire de nouvelles allusions à des moment inopinés de son récit. Ou par exemple y'a aussi eu cette réplique en particulier que j'ai retenue et qui m'a bien fait pouffer de rire (NB : oui bon, y'en a qui vont sûrement dire que Drew n'est pas le mec le plus distingué du monde, mais moi qu'est-ce que je m'en fiche. Il me fait rire j'vous dit !) :

Edward Cullen can take his stupid heroin and OD on it. Kate is my own personal brand of Viagra.
Hebergeur d'image

La protagoniste féminine, Kate, n'est quant à elle pas en reste. C'est une jeune femme ambitieuse, forte, qui ne se laisse pas marcher sur les pieds et surtout pas par monsieur le playboy de la finance dont je vous parlais précédemment. J'avais un peu peur de ne pas apprécier Kate au début. Il faut dire qu'on s'attache directement à Drew et donc on se demande forcément comment on va s'en sortir face à cette demoiselle qui est responsable de sa "grippe" quand même. On a envie de le défendre notre petit chouchou ! Cependant Kate est tout aussi intéressante que Drew et plutôt attachante, même si bien sûr le récit est biaisé par la narration de Drew. J'ai quand même beaucoup apprécié la jeune femme et ai même été "Team Kate" dans certains de leurs affrontements.

Globalement j'ai juste adoré cette lecture. Pour un premier roman Emma Chase réussi une entrée fracassante parmi les auteures du genre, et beaucoup auraient même pas mal à apprendre d'elle ! C'est original, c'est drôle et les personnages sont un délice ! Je l'ai terminé il y a deux jours et ils me manquent déjà d'ailleurs.  En tout cas je suis curieuse de savoir si le second tome nous réservera une suite, le point de vue de Kate, ou des personnages complètement différents (Ça j'veux pas, je re-veux Drew !!! *caprice*).

Je conclurais donc cette chronique sur un seul ordre conseil : LISEZ TANGLED !!
Hebergeur d'image
Note :

12 commentaires:

  1. J'aime la couverture *bave*
    Malheureusement, je suis trop flemmarde pour me mettre à la VO >.<

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui la couv' est super, dommage que le monsieur est pas livré avec le livre (Bah quoi, on peut bien rêver ! :p)

      Faut s'y mettre, courage \o/ C'est toujours le plus dur de commencer mais une fois qu'on a prit l'habitude ça va tout seul ;)

      Supprimer
  2. Ton top 5 des héros 2013 + ta chronique m'oblige à le mettre dans la liste de mes envies :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouiiii :3 Et pas d'excuses, il sort en VF au printemps \o/

      Supprimer
    2. J'ai adooooooooré :) Drew <3

      Supprimer
    3. YEEEES \o/ *petite danse sautillante* Je suis vraiment super contente que tu ais aimé <3

      Supprimer
  3. ça à l'aire d'être un bon livre, un jour je vais me décider à le lire en anglais! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est vraiment super ! (et sort bientôt en France ;) )

      Supprimer
  4. J'adore ta chronique, elle est super.
    Drew... qu'est ce que je l'ai adoré. Dès le début du livre, j'ai pris son parti. En même temps, difficile de faire autrement. ;)
    Tes citations sont vraiment des moments forts du livre. Il m'aura bien fait rire avec ses comparaisons.
    Une belle découverte et un coup de cœur pour moi aussi.

    RépondreSupprimer
  5. Je me laisserai bien tenter par cette affaire!

    RépondreSupprimer

❤️