Dernières Chroniques

                 

samedi 11 mai 2013

Le Protectorat de l'Ombrelle - Tome 2 : Sans Forme

Titre original : Parasol Protectorate #2 - Changeless
Éditeur Français : Orbit (grand format) et Le Livre de Poche (format poche)

Un jour qu'elle se réveille de sa sieste, s'attendant à trouver son époux gentiment endormi à ses côtés comme tout loup-garou qui se respecte, elle le découvre hurlant à s'en faire exploser les poumons. Puis il disparaît sans explication... laissant Alexia seule aux prises avec un régiment de soldats non humains, une pléthore de fantômes exorcisés, et une reine Victoria qui n'est point amusée du tout. 
Mais Alexia est toujours armée de sa fidèle ombrelle et des dernières tendances de la mode, sans oublier un arsenal de civilités cinglantes. Et même quand ses investigations pour retrouver son incontrôlable mari la conduisent en Écosse, le repère des gilets les plus laids du monde, elle est prête !

Mon avis :

Si je ne pense pas écrire de chronique sur le tome 1, car je l'ai lu il y a plus d'un an et n'aurais pas le temps de le relire sous peu, il faut quand même que je vous dise que je l'avais adoré. Tout m'avait charmée avec Sans Âme et j'attendais donc avec beaucoup d'inquiétudes le tome 2, puisque comme chacun le sait les tomes 2 sont souvent décevants (maladie communément appelée la Tome-Deux-ite, nom déposé par Sous ma couverture ^^). Sauf que un tome décevant mettant en scène Alexia, c'est tout bonnement inimaginable!

Et que je l'adore notre protagoniste principale ! C'est une héroïne remarquable, haute en couleur et au caractère bien affirmé. C'est un vrai délice de suivre ses péripéties  et contrairement aux personnages principaux féminins qui ont tendance à m'agacer à un moment ou un autre, je suis toujours autant en osmose avec l'attitude, les décisions et les sentiments de celle-ci. Bref je l'ai trouvée totalement fidèle à elle-même, tout comme les autres personnages. 

Sa relation avec Lord Maccon est toujours aussi explosive et me fait en majorité beaucoup rire (mis à part sur un certain point sur lequel je reviendrais plus tard). J'adore également toujours autant Lord Akeldama et j'ai été ravie de l'arrivée de Genevieve Lefoux, française et inventrice de son état. Non parce que franchement, si j'avais eu quelque chose à reprocher au tome 1, c'est bien la stupidité et superficialité des personnages féminins (notre héroïne mise à part bien sur). Les sœurs et la mère d'Alexia sont d'une bêtise affolante et d'une avidité presque grossière, quant à la meilleure amie d'Alexia, Ivy, elle en tient elle-même une bonne couche (même si elle en est très drôle et me fait criser avec ses fameux chapeaux). C'est donc très agréable de rencontrer enfin une autre lady à fort caractère et qui ne se contente pas de formuler des bêtises toutes plus grosses les unes que les autres.

De plus, j'ai une fois encore beaucoup apprécié l'intrigue qui détient un bon suspens. Nous nous posons bons nombres de questions et tout cela est ficelée de telle à façon à nous tenir en haleine jusqu'au bout. Il fut également très agréable d'en découvrir un peu plus sur les paranaturels et sur le passé de Lord Maccon, le mari d'Alexia, puisqu'une bonne partie se passe en Ecosse auprès de son ancienne meute (et j'espère qu'on les reverra tous par la suite d'ailleurs !)

La fin est quand à elle... indescriptible. J'étais complètement choquée et sur les fesses par le tout dernier chapitre et j'aurais bien étripé ce Conall Maccon de mes deux à mains nus. Franchement, il est sérieux avec cette attitude ?! C'est d'ailleurs une vraie torture pour moi de devoir attendre la sortie du tome 3 en poche car je suis impatiente de voir comment les choses vont tourner et si Monsieur le Lord finira sa petite crise (j'espère bien qu'Alexia lui en fera voir de toutes les couleurs quand même, non mais !)

Pour conclure je conseille et reconseille à tous de découvrir Le Protectorat de l'Ombrelle si ce n'est pas déjà fait. Non seulement l'histoire et les personnages sont géniaux, mais en plus Gail Carriger est dotée d'une plume tout bonnement SUBLIME. Chapeau ! (Et puisque j'y suis, bravo à la traduction qui est remarquable). Puis une série qui ne souffre pas de Tome-Deux-ite aiguë, ça ne se refuse pas !

Note :

4 commentaires:

  1. Comme je te le disais sur FB, ce tome devra attendre l'été mais j'ai hâte surtout après un avis comme le tien. Je ne sais pas toi mais j'aime davantage les couvertures du format poche que celle du grand format! Ce rouge est très chouette! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je préfère les couvertures au format poche également :) C'est d'ailleurs grâce à celles-ci que je m'étais décidée à lire cette saga puisque celles des grands formats ne m'inspiraient pas plus que ça ^^

      Supprimer
  2. Voilà une autre saga qui va rejoindre ma wish-list... ;)

    RépondreSupprimer

❤️