Dernières Chroniques

                   

lundi 9 septembre 2019

Pumpkin Autumn Challenge 2019 || PAL


Comme je suis toujours aussi quiche pour expliquer les challenges, je vous renvoie directement à l'article écrit par Guimause qui explique cela bien mieux que je ne saurais le faire. (J'en profite pour préciser que les visuels des menus qui vont suivre viennent directement de son blog, j'ai toujours pas configuré mon logiciel photo sur mon nouveau pc donc flemme de passer des heures à rapatrier toutes mes polices d'écriture juste pour recréer des menus alors que les siens sont parfaits).

Bien sûr je ne vous apprendrais rien si je vous dis que challenge rime avec pile à lire et c'est donc bien pour partager ma sélection que je vous retrouve aujourd'hui. La petite particularité de ce challenge est qu'on peut également choisir de participer sans lire et simplement en regardant des films/séries qui correspondent aux consignes. Personnellement je ne me voyais pas faire le challenge 100% cinéphile donc j'ai décidé d'un peu mélanger les deux et de m'offrir des options ciné/séries pour certaines catégories (pas pour toutes car je n'avais pas toujours forcément de titres qui me venaient en tête, c'est toujours compliqué de savoir si quelque chose colle au thème quand on ne l'a pas vu/lu, mais si jamais vous avez des suggestions je suis preneuse).

Bref trêve de blabla, place à ma sélection ! 

dimanche 1 septembre 2019

Bilan Mensuel #67 || Août 2019

Ce mois de Juillet j'ai lu 5 romans et 4 BD/romans graphiques.
Soit un total de 2640 pages pour une moyenne de 3.7/5.

Guess who's back again ? Oui, je sais, j'avais dis que je serais de retour il y a plusieurs mois pour au final redisparaître de la blogosphère. Je n'entrerais pas dans les détails mais il s'est passé pas mal de choses, des trucs chouettes et d'autres beaucoup moins, qui ont fait que je n'ai clairement pas eu de temps/énergie pour lire et encore moins bloguer. Néanmoins mon rythme de lecture a repris du poil de la bête en Juillet et Août et l'envie de revenir par ici (et en stories Insta) est venue de paire donc je me repointe comme si de rien n'était. Faites comme si c'était normal s'il-vous-plait ;)

Livres : 
- Perdue et Retrouvée (3.5/5)
- Audrey Retrouvée (4/5)
- Once and for all (4.5/5)
- D.I.M.I.L.Y., tome 2 : Did I Mention I Need You ? (2.5/5)
- Connexion Immédiate (4/5)

BD/Romans graphiques :
- Heartstopper, vol. 1 (4/5)
Nimona (4/5)
- Sorceline, vol. 2 (5/5)
- Les Chroniques d'Under York, vol. 1 (2/5)


  
  
  

Les Objectifs 2019/2020
  • A venir le mois prochain, le temps que je mette ça au point... ^^ (vous remarquerez que je suis toujours autant organisée ahah)

samedi 31 août 2019

Le matin de Neverworld









Titre original : Neverworld Wake
Éditeur français : Gallimard Jeunesse
Traductrice : Laetitia Devaux
Sortie française : 22 Août 2019
Nombre de pages : 320
Prix : 18€ (12.99€ en numérique)
A partir de 13 ans








Un an après la mystérieuse mort de Jim, son petit ami, Béatrice n’a toujours pas revu leur bande de copains. Populaires, complices, sarcastiques, ils se connaissent depuis toujours mais elle sait qu’ils lui cachent quelque chose. La soirée des retrouvailles dérape, et leur vie va basculer : ils devront affronter ensemble la vérité et prendre la plus difficile des décisions – ou revivre éternellement la même journée, prisonniers du Neverworld.

Je sais pas vous mais personnellement il y a certains tropes dont je me méfie un peu en littérature et les boucles temporelles en font partie. Après tout si il y a bien un style de romans qui peut vite se mettre à tourner en rond c'est bien un roman où les personnages y sont bloqués. Se retrouver en vase clos, avec un personnage qui revit encore et encore la même journée, se heurtant à répétition aux mêmes problèmes, c'est l'archétype même du "ça passe ou ça casse". Eh bien clairement, avec Le matin de Neverworld, je peux vous dire que ça passe carrément ! Je n'ai jamais eu l'impression de perdre mon temps avec des protagonistes tournant en rond pour rien, Marisha Pessl a su retenir mon intérêt du début à la fin sans aucun soucis !

Clairement ce n'est pas le roman à l'histoire la plus rapide du monde, on ne peut pas dire qu'il y ait un retournement de situation toutes les 10 pages, néanmoins Marisha Pessl prend le temps de faire évoluer son histoire et ses personnages et elle le fait bien. De plus, au-delà de l'enjeu global du roman, le récit est découpé en 3 sous-parties qui ont chacune des buts et un rythme relativement différents, et ce tout en gardant une unité globale. Honnêtement j'ai été vraiment agréablement surprise de la construction du récit en lui-même, c'est pas quelque chose que je remarque forcément dans mes lectures mais ici j'ai vraiment pu apprécier cette structure particulière et bien précise qui apporte tout son poids à l'histoire.

Les personnages sont également bien construits bien qu'on soit tout de même très centré sur l'héroïne, Béatrice. Si on arrive à avoir un sentiment de familiarité en ce qui la concerne, on est un peu plus en retrait concernant le reste du groupe. Il faut dire qu'on les voit par le prisme du regard de la jeune femme et, sachant qu'il y a énormément de secrets et de non-dits entre eux, notre vision d'eux en est forcément biaisée. Pour autant cela n'est pas un point négatif puisque l'auteure en joue complètement pour que cela s'imbrique donc naturellement dans son histoire.

Néanmoins si je me suis totalement plongée dans ce récit et que cela fut une expérience très agréable en ce qui me concerne, j'ai également pu voir passer des avis assez divergents par-ci et par-là. Et je comprends un peu pourquoi dans le sens où puisque l'écriture de Marisha Pessl est assez particulière pour apporter une atmosphère plutôt unique, si vous n'y adhérez pas vous aurez peut-être plus de mal à accrocher au mystère dès le début, et de fil en aiguille l'expérience de lecture devient totalement différente. Du coup si l'histoire vous tente de base je ne peux que vous conseiller d'aller lire l'extrait disponible en ligne parce que honnêtement si il pique votre intérêt il y a de grandes chances pour que vous n'aviez vraiment plus qu'à foncer sur Le matin de Neverworld pour passer un chouette moment de lecture !


dimanche 21 avril 2019

The Wicked Deep : La Malédiction des Swan Sisters








Titre original : The Wicked Deep
Éditeur français : Rageot
Traductrice : Lilas Nord
Sortie française : 24 Avril 2018
Nombre de pages : 395
Prix : 17.50€ (13.99€ en numérique)
A partir de 12 ans









C’est une histoire de vengeance... Il y a près de deux siècles, Marguerite, Aurora et Hazel Swan, trois jeunes femmes belles, libres et indépendantes, furent accusées de sorcellerie par les habitants de la ville de Sparrow. Des pierres accrochées aux chevilles, les trois sœurs furent noyées. Exécutées. Depuis ce jour, chaque année au mois de juin, les sœurs Swan sortent des eaux de la baie pour choisir trois jeunes filles, trois hôtes. Dans le corps de ces adolescentes, Marguerite, Aurora et Hazel reviennent se venger. Et cette année encore, Penny le sait, alors que les touristes afflueront, on retrouvera des cadavres de jeunes hommes sur la plage… Car cette malédiction, rien ne semble pouvoir l’arrêter.

Si vous appréciez les romans qui reposent en grande partie sur leur ambiance The Wicked Deep est clairement la lecture parfaite pour vous. Ce roman est proche du huit-clos tant l'atmosphère particulière de la petite ville maritime de Sparrow est figée hors du temps et apporte toute sa couleur à cette histoire de malédiction. On est plongé dès les premiers chapitres dans cet univers suffocant, voir malsain, et on se prend assez rapidement au jeu. On veut savoir qui les Swan Sisters ont choisi comme hôtes cette année et qui parmi les jeunes hommes présents en ville vont faire les frais de leur vengeance.

Le roman évolue entre action présente et flashbacks se déroulant à l'époque où les Swan Sisters ont couru à leur perte. Cela permet de mettre en perspective toute cette histoire de malédiction et d'offrir des bases à l'aspect fantastique du récit (aspect qui reste somme toute assez léger par ailleurs) sans lourdeurs ou longueurs.

Concernant les personnages ils sont sympathiques à suivre sans pour autant être plus marquants que cela. On apprécie suivre l'histoire naissante entre Penny et Bo, les relations que la jeune femme entretien avec certains autres habitants, etc. Néanmoins, à mon sens, le personnage le plus central de l'histoire reste la petite ville en apparence tranquille de Sparrow.

Bien sûr qui dit mystère dit dénouement et surprises. Pour ma part la surprise ne fut pas de la partie, malgré la promesse d'un twist final étonnant, puisque j'ai très rapidement deviné où l'auteure comptait nous embarquer. Il faut dire que des indices sont présents tout au long du récit, il suffit de prêter attention aux détails. Pour autant avoir deviné les intentions de l'auteure ne m'a pas complètement gâché la lecture, au contraire cela m'a permis de poser un œil avisé sur les événements qui se déroulaient au fil des pages.

Ainsi The Wicked Deep est un roman agréable à lire et qui nous embarque aisément dans l'ambiance si particulière et pleine de mystère de la petite ville de Sparrow. Entre mythes et réalités, on observe la malédiction des Swan Sisters s'abattre sur la tranquille petite ville côtière et les pages se tournent toute seule. Malgré tout j'aurais apprécié être un peu plus surprise par le dénouement, le final a beau tenir la route il aurait été exaltant qu'un petit grain de sable vienne enrayer les certitudes que trop d'indices disséminés dans le récit avaient solidifiées.



jeudi 14 février 2019

Article Blabla : où avais-je disparu ces derniers mois ?

Hello !

Et là vous vous dites sûrement "elle est encore en vie celle-ci ?"... Une réaction totalement légitime dans tous les cas puisque en effet je suis tout à fait consciente d'avoir complètement disparue de la surface d'internet ces derniers mois (surtout pour ceux/celles qui ne me suivent pas sur les réseaux).

Après, clairement, je me sens pas forcément obligée de justifier cette absence puisque mon blog n'a jamais eu la prétention d'être autre chose qu'une passion, qu'on soit bien clairs sur ce point.  Donc cet article n'est pas là parce que je me sens obligée de l'écrire, néanmoins j'avais tout de même envie de revenir sur ma disparition (punaise j'ai l'impression d'être le sujet d'un épisode de "Faites entrer l'accusé" en disant ça), sur les questions que je me suis posé durant ce temps et sur la façon dont je pense revenir sur Althea in Wonderland (spoiler alert : contrairement à beaucoup je ne compte pas fermer mon blog, sachez-le).

Tout a commencé sur la fin Août / le début du mois de Septembre 2018. Je ne vais pas m'étaler sur les choses qui se passent, et se sont passées ces dernières années dans ma vie personnelle, mais l'accumulation de divers événements a fait que j'ai fini par arriver à une certaine saturation (une grosse saturation en vrai). Mentalement j'étais épuisée au point que cela a fini par se répercuter sur le plan physique également. Forcément je n'arrivais pas à lire, il y a très peu de choses qui m'apportaient une relative distraction, et par extension je n'avais vraiment aucune envie de bloguer non plus. Et malgré tous les trucs pourris qui se passaient à ce moment là, c'est ce manque d'envie de bloguer qui a commencé à m'apporter le plus d'anxiété (ce dont je me serais bien passé). Je me disais que si je faisais une pause j'allais perdre le peu d'audience que le blog avait encore, que limite je ferais aussi bien de le fermer définitivement, bref j'étais dans une spirale négative générale et le blog était devenu une source supplémentaire afin d'alimenter cette spirale.

Coïncidence, c'est à partir de ce moment là que mon ordinateur portable a commencé à faire des siennes. Pendant 3 mois et demi, à partir de début Octobre jusqu'à la fin Janvier, je n'avais tout bonnement plus de pc. Plus la peine de se demander ce qu'allait devenir du blog, de m'auto-flageller chaque jour où je n'avais pas envie de bloguer, dans tous les cas je ne pouvais pas bloguer même si je le voulais. Et finalement tout cela fut une chance puisque cette pause forcée m'a fait un bien dingue !

Je pense que inconsciemment je commençais vraiment à me mettre une pression disproportionnée concernant le blog. J'avais beau dire que je m'en fichais de ce qui se passait chez les autres, que j'avançais à mon propre rythme et que cela me suffisait, j'étais arrivé à un point où je me mentais un peu à moi-même. Quand je voyais le nombre de visiteurs mensuels du blog baisser, quand je voyais le nombre de commentaires devenir quasi inexistants même quand les articles étaient lu, les sentiments négatifs prenaient le dessus. Même en voyant les copinautes partager des expériences similaires sur les réseaux, je n'arrivais plus vraiment à être rationnelle et je me demandais constamment ce qui n'allait pas avec mon blog, mes articles, mes avis. Clairement un peu d'auto-critique et de remise en question c'est une bonne chose, mais quand ça prend le dessus sur tout le reste et que cela devient presque obsessionnel cela devient un problème. J'arrivais vraiment plus à être objective à propos du blog, je savais même plus si il me plaisait à moi (ce qui à la base était le principal depuis son ouverture) et le fait que je sois un peu obligée de prendre du recul a vraiment été salvateur. Je pense que si j'avais pas eu mes problèmes de pc, j'aurais fini par supprimer Althea in Wonderland et je peux maintenant dire que je l'aurais certainement énormément regretté.

Maintenant j'ai racheté un ordinateur, je n'ai donc plus vraiment d'excuses pour ne pas revenir par ici. Sur le plan personnel il y a de gros changements qui s'annoncent dans les prochains mois et dans lesquels je place pas mal d'espoirs puisqu'il vont permettre de résoudre drastiquement certaines des choses qui ont fait que ma santé mentale a autant décliné ces derniers mois. Bref concrètement les planètes semblent s'aligner pour que Althea in Wonderland reprenne du service... Mais est-ce que moi j'ai vraiment envie de relancer le blog ? Clairement la réponse est oui. Principalement car je commence à ressentir le manque de partager mon avis dans un article, ce qui est bon signe. Après tout j'ai créée cet espace sur l'internet il y a 5 ans et demi de cela car j'avais envie de coucher mon ressenti sur mes lectures quelque part. Après j'ai vraiment pas envie de retomber dans les travers que j'ai exprimé plus haut concernant mon rapport au blog donc je pense qu'il y aura certains changements qui vont se mettre en place.

Déjà il est hors de question que je me repose des questions du genre "est-ce que si je parle de ce sujet ça va plaire ?"... Genre, pardon, mais on s'en fiche non ? Si j'ai envie de faire un article pour parler du dernier album que j'ai écouté, si ma Séance de Rattrapage est remplie exclusivement de K-drama, si j'ai envie d'évoquer un sujet plus général dans un avis lifestyle, eh bien ce sera comme ça. Je ne vais pas m'auto-censurer sur mon propre blog, c'est ridicule comme concept. Même si le nom du blog ne fait aucune allusion à la lecture, je pense qu'inconsciemment je m'étais un peu posé comme limite que c'était mon blog littéraire et rien de plus. Je parlais vaguement de séries également mais c'est à peu près tout, même pour les films je n'ai (sauf une ou deux exceptions), chroniqué que ceux qui étaient adaptés de romans. Eh bien clairement voilà quelque chose que je veux voir changer à l'avenir. J'ai vraiment envie que Althea in Wonderland devienne un espace qui me ressemble à 100% tout simplement.

J'aimerais bien aussi développer un peu les réseaux sociaux autour du blog, surtout instagram et peut-être éventuellement Youtube. Ceux qui me suivent depuis longtemps (mes pauvres) savent que j'ai fait une tentative sur Youtube il y a quelques années. Tentative que j'ai rapidement abandonnée car c'est un réseau très chronophage et à l'époque cela ne convenait vraiment pas à mon mode de vie. Puisque mon mode de vie va un peu changer dans les prochains mois je n'écarte pas l'idée que Youtube puisse cette fois s'y intégrer, d'autant plus que Booktube a énormément évolué ces dernières années et qu'il y a certains formats dans lesquels je me retrouve beaucoup plus qu'à l'époque. Concernant insta j'aimerais surtout arriver à être plus régulière, que ce soit en stories ou en post. Je poste quelques stories par semaine mais par contre je suis une quiche complète pour poster, si je postais une à deux fois par mois à l'époque où je bloguais encore, c'était le bout du monde ! (J'inclus pas vraiment Twitter dans les réseaux sociaux autour du blog car clairement c'est autant mon compte perso que mon compte de blog donc c'est un espace un peu à part). Bref mon but serait vraiment de diversifier ma présence sur les réseaux afin que le contenu qui ne se prête pas forcément à l'écriture d'un article puisse trouver une place ailleurs. Néanmoins le blog restera toujours mon vaisseau amiral et tout ce que je pourrais proposer ailleurs ne serait que du contenu bonus, j'aime beaucoup trop organiser mes pensées en écrivant pour me priver de cette plateforme.

En conclusion, voilà beaucoup de papotage pour simplement dire que je compte revenir sur Althea in Wonderland et que je vais en profiter pour remettre les compteurs à zéro. J'espère que certain(e)s d'entre vous auront encore envie de lire mes divagations et avis parfois d'une objectivité limitée (avec toujours des gifs à la clé) 💜