Dernières Chroniques

                   

mercredi 13 juin 2018

Film || Solo : A Star Wars Story









Sortie US / UK : 25 Mai / 24 Mai
Sortie française : 23 Mai 2018

Réalisateur : Ron Howard
Scénaristes : Jonathan & Lawrence Kasdan
Distribution : Alden Ehrenreich, Joonas Suotamo, Woody Harrelson, Donald Glover, Emilia Clarke, Paul Bettany ... 








A l'origine du projet

Si le dernier Star Wars en date, The Last Jedi, a déchaîné les passions après sa sortie, ce n'est rien à côté de toute l'encre qu'à fait couler Solo, le spin-off sur la jeunesse d'un des personnages les plus appréciés de la saga. Il faut dire que les fans de Star Wars sont certainement parmi les pires d'internet  (au point d'être fiers d'avoir suffisamment harcelés certaines actrices pour qu'elles choisissent de quitter les RS) et le film n'avait même pas un casting que les appels au boycott commençaient déjà. Du coup j'ai l'impression qu'il serait incomplet de commencer ma critique du film sans revenir sur tout ce qui s'est passé avant et la façon dont moi je l'ai vécu, entre informations réelles et rumeurs déformées et absurdes qui finissent par être présentées par des faits (la plupart des personnes qui reprennent les infos des US sur les sites français ne savent trop souvent malheureusement pas ce qu'est le conditionnel), car tout ça a joué un rôle certain dans le produit final (mais si ça ne vous intéresse pas vous pouvez directement sauter à la seconde partie sur le film en lui-même sans soucis).

Lorsque le spin-off sur la jeunesse de Han a été annoncé, l'internet c'est un peu emballé et les fans ont tout de suite été divisés à propos du projet (les fans de SW sont très divisés sur tout et n'importe quoi, sachez-le). D'un côté ceux qui ne voulaient absolument pas entendre parler de ce film, au milieu ceux qui n'auraient pas été contre si cela n'avait pas été fait pendant l'ère Disney (aka le Dark Vador de la vraie vie), et de l'autre côté ceux qui étaient ouverts à l'idée. Je vous préviens d'avance, moi j'étais plutôt bien disposée à cette idée. Han est un des personnages que j'apprécie le plus et quitte à découvrir la jeunesse d'un personnage connu j'aimais autant que ce soit la sienne. Après je dois aussi dire que j'ai vu Harrison Ford dans assez de rôles pour ne pas être particulièrement obsédée par l'idée qu'il est Han. Pour moi Han et Harrison ne sont pas la même personne (ça semble logique et pourtant ça ne l'est pas pour tout le monde) et de ce fait je n'ai eu aucun problème à accepter l'idée qu'un autre acteur viendrait nous proposer sa vision du personnage... Ce qui ne veut pas pour autant signifier que je n'étais pas inquiète par le choix des casteurs pour le rôle. Au contraire. Y'avait quand même un nombre très vocal de personnes qui espéraient voir dans le film non pas un acteur qui jouerait Han mais une personne qui imiterait Harrison Ford en train de jouer Han. Clairement moi j'aurais pas survécu à 2h d'imitations (puis sérieusement c'est pas un biopic sur Harrison, sa vie, son oeuvre quoi). Bien heureusement l'équipe du film n'était pas bloquée sur cette idée, même si on a récemment appris qu'ils avaient vu au moins un acteur dans cette lignée, et clairement ils semblaient vraiment décidés à trouver un Han et pas une pale copie de son interprète. Bref quand Alden Ehrenreich a été casté moi j'étais ravie et pourtant il n'était pas forcément la personne à laquelle j'avais pensée en amont (mon poulain dans la course au rôle c'était Taron Egerton, une évidence qui s'était imposée à moi lors de mon visionnage du premier Kingsman, et j'veux pas me vanter mais il était parmi les derniers acteurs en lice pour le rôle de Han d'ailleurs). Reste que le rôle est revenu à Alden et quiconque, mis à part les haters, a déjà vu le gars dans un film comprendra aisément pourquoi.

Et puis le tournage a commencé et là il a suffit que la production rencontre des difficultés pour que ça explose dans tous les sens dans la presse. Les réalisateurs du film, Chris Lord & Phil Miller, ont été virés par la production en plein tournage et ont été remplacés par un proche de Lucas : Ron Howard. Vu le nombre de personnes qui se plaignent que les nouveaux films s'éloignent de l'esprit Lucas on aurait pu croire que ça apaiserait les tentions... Sauf que non, Solo était et est resté le projet à abattre. Ce changement de réal a été le point parfait pour justifier une vraie vendetta qui s'est tranquillement installée dans les médias. Peu importe que l'autre spin-off de la saga ait connu le même événement, Rogue One a eu toute une vague de reshoots dirigés par Tony Gilroy pour redresser tout ce qui ne plaisait pas à la prod dans la réalisation de Garrett Edwards, il fallait trouver un moyen de couler Solo à tout prix. Bref ça a été des mois de bordel sans nom, de rumeurs toutes plus abracadabrantesques les unes que les autres, et l'appel au boycott est devenu une espèce de norme hype concernant Solo alors même qu'on avait pas vu une seule image du film. Quand y'a eu un des premiers visionnages presse à Cannes, une bonne partie des « reviewers » y allaient d'ailleurs avec pour idée de démolir le film et les avis sortis suite à cette projection sont parfois hyper cocasses à coup de « y'a trop d'action », « y'a beaucoup d'effets spéciaux » (genre c'est pas vraiment tourné dans l'espace, tout se perd ma p'tite dame), « c'est pas Star Wars, y'a pas de jedis ! » etc.

En gros Solo a été démonté avant même sa sortie, un peu par effet de mode. Ou pour des raisons X ou Y qui tiennent pas forcément la route. Pour des ressentiments suite à la déception de certains à propos de The Last Jedi, voir même à propos du rachat de Lucasfilm par Disney... Honnêtement c'est de bon ton de taper sur les acteurs (parce que y'a eu des rumeurs donc lololol on va suivre bêtement comme des moutons ce qu'on a entendu dire), sur le scénario (parce que le scénario de Last Jedi a pas beaucoup plu et on va pas s'emmerder à chercher que c'est pas du tout le même staff derrière Solo), ou sur le(s) réal(s) en comparant avec Rogue One (alors que bah Rogue One a eu le même problème sauf que ça a été étouffé car Edwards a accepté de jouer le jeu contrairement à Lord & Miller).

Je me suis en tout cas assez étalée sur le sujet mais j'espère que vous comprendrez peut-être mieux pourquoi dans d'avis virulents sur Solo se baladent et pourquoi ils sont pas forcément raccord avec les retours des spectateurs lambda. Et si vous connaissez personne qui l'a vu, que vous vous demandez encore si vous devez le voir vu ces fameux avis négatifs, j'vais vous parler un peu de ce que moi j'ai pensé de ce film... Parce que j'ai vraiment kiffé Solo. Plus que Rogue One ou la nouvelle trilogie. Et, pour comparaison, j'y suis allée avec mon frère qui est moins fan de la nouvelle trilogie, mais a bien aimé Rogue One, et il a tout autant aimé. On est tous les deux sortis de la salle, puis du ciné, sans un mot et arrivés à la voiture on s'est regardé et on s'est dit « mais il était quand même grave cool et fun ce Star Wars non ? »... Et pardon mais à quel moment de le but d'un film de ce genre c'est pas justement d'être fun ?

Solo : le film

Clairement Solo c'est le film qui a le plus racines communes avec les épisodes originaux des dernières sorties qu'on a pu voir ces dernières années. Ceci étant dit, il faut tout de même garder à l'esprit que les enjeux et l'ambiance de Solo vont être très différents des épisodes principaux. Ici la survie de la galaxie n'est pas en jeu (ça change) et y'a pas les histoires impossibles de la famille Skywakers pour mettre le bordel (ils sont sympa 5 minutes les Skylwalker mais c'est quand même la famille la plus dysfonctionnelle de l'univers). Du coup c'est pas du côté de Solo que va y avoir des combats de sabre laser, des rebondissements de situations chocs (car faut quand même être cohérent avec ce qui se passera après, et de démonstrations de la Force toutes les 5 minutes... Par contre si vous êtes chauds pour de l'action et des vaisseaux, vous êtes au bon endroit !

Reste que malgré toute l'action qu'on peut en attendre, Solo : A Star Wars Story met un peu de temps à démarrer, ça c'est vrai. Les 20 premières minutes sont utilisées pour replacer le personnage de Han et le contexte de l'histoire. On le rencontre sur Corellia et c'est vraiment quand le petit « 3 ans plus tard » s'annonce que le rythme commence à s'emballer et que le BROTP le plus mythique de l'histoire du cinéma se forme (aka quand Han rencontre Chewbacca). Honnêtement ils auraient pu commencer le film sur le moment où Han s’enrôle et supprimer les minutes d'avant, quitte à reprendre une ou deux scènes en flashback plus tard.

Alden Ehrenreich, sans même penser au procès d'intention fait à son propos, a dès le départ la lourde tâche de nous proposer un Han plus jeune (on est 13 à 10 ans avant le quatrième opus de la saga), plus fougueux et plus optimiste que celui qu'on connait... tout en restant justement assez celui qu'on aime pour qu'il nous soit familier. Clairement c'est pas un cadeau et y'a de quoi s'y casser les dents 100 fois... sauf qu'il s'en sort LARGEMENT haut la main. Sans imiter Harrison Ford, ou le singer comme une bête de cirque, il a réussi à choper juste ce qu'il faut de maniérismes et d'expressions de son illustre aîné pour nourrir son personnage. Rien que dans le laps de temps du film il y a d'ailleurs une très belle évolution chez Han alors qu'il se rapproche des objectifs personnels qu'il s'était fixé.

Bien sûr Han n'est rien sans Chewbacca et l'alchimie entre les deux personnages est un des piliers du film. J'ai adoré les voir se rencontrer et apprendre à se connaître, il y a quelque chose d'immédiatement très instinctif entre ces deux personnages et ça fonctionne à fond. Moi qui les adore tous les deux j'ai été conquise par cette relation et j'en aurais encore redemandé sans soucis. 

Et puis y'a le troisième personnage qu'on connait : Lando... J'avais pas d'attentes particulières le concernant, c'est pas un personnage que je déteste ni quoique ce soit mais il ne m'a jamais particulièrement passionnée. Reste que j'ai trouvé que si Alden était sous-côté dans les avis qui étaient sortis, Donald Glover dans le rôle de Lando est lui un peu trop surcoté. Ne vous méprenez pas, il fait TRÈS bien le job et insuffle beaucoup de vie et de charme dans son personnage, mais il se perd un peu dans l'imitation à certains moments ce qui est distrayant et donc dommage (à noter que ça se passe surtout sur son phrasé, il jongle entre le sien et celui très particulier de Billy Dee Williams, et forcément ça ne se retranscrit pas dans la VF). Le rapport de force entre Han et lui, une rivalité bien connue de l'univers, est en tout cas hyper bien équilibré et bascule tout naturellement alors que Han s'impose en tant que protagoniste au fil du film. Dire que Glover bouffe Ehrenreich sur toutes les scènes qu'ils ont ensemble c'est donc clairement d'une mauvaise foi sans nom, l'alchimie qui existe entre eux est parfaite, totalement au service du film, et tout fonctionne parfaitement dans l'évolution de leurs personnages.

Pour autant les protagonistes du film ne se limitent pas aux trois que l'on connait et certains se détachent en seulement quelques scènes. Je pense notamment au droïde L3 qui est totalement déjanté et que j'ai tout simplement adoré. Elle m'a fait tellement rire ! Après, et là c'est une questions de goûts personnels, j'ai été moins folle de Beckett et Qi'ra. Déjà j'ai souvent l'impression que Woody Harrelson joue toujours le même personnage dans tous les films et là honnêtement je ne ferais presque pas de différence entre Haymitch de Hunger Games et Beckett ! Quant à Qi'ra c'est plus délicat. J'ai beau trouver Emilia Clarke adorable et toute mignonne, j'ai énormément de mal à croire en son jeu d'actrice et je l'ai donc sentie en dessous des autres acteurs dans ce film encore. Après elle ne fait pas pour autant tache, je vous rassure, et le duo entre Han et elle fonctionne relativement bien. On va pas se mentir néanmoins, elle ne devient vraiment intéressante en tant que personnage que sur la fin du film (genre durant les 10 dernières minutes). Pour le reste les romances dans les prequels c'est toujours un peu compliqué, après tout on sait tous que Han va finir avec Leia et donc on a clairement aucun intérêt à s'investir dans sa relation avec Qi'ra.

Concernant l'intrigue elle est assez linéaire, pas d'énormes surprises ce qui semble assez logique vu qu'on connait bien le personnage et l'univers, et comme tout bon film sur les origines d'un personnage connu c'est surtout des moments emblématiques de son histoire qu'on attend de voir. Ici les rencontre de Han avec Chewie et Lando, le jeu de Sabbac où il gagne le Falcon, et le fameux Kessel Run. Solo délivre au spectateurs toutes ces scènes parfaitement et en profite pour placer d'intelligents easter eggs à propos des autres films de la saga et de l'univers Legend (annulé par le rachat de Lucasfilm mais auquel beaucoup de fans sont très attaché). Ces références sont néanmoins assez bien intégrées à l'histoire pour qu'on le voit si on le cherche mais sans pour autant qu'elles ne nous laissent soûlés si on ne les comprend pas. Les scénaristes n'ont clairement pas oublié qu'il y a un public pour ce film au-delà des fans hardcores.

Ceci étant dit, je préviens ceux qui vont aller voir ce film en ayant vu que les opus principaux, vous allez peut-être être dubitatif sur la fin du film. Y'a une cameo d'un personnage que vous connaissez et vous allez sûrement avoir du mal à comprendre le pourquoi du comment si vous cherchez deux secondes. J'ai vu beaucoup de personnes se plaindre de cette caméo en mode « c'est WTF, c'est pas possible »... Sauf que quand vous allez voir un Star Wars, sachez que y'a un univers étendu, notamment des séries animées, et forcément si vous n'avez jamais vu Clone Wars et/ou Star Wars Rebels il vous manque parfois quelques infos. C'est anecdotique, et y'a pas de quoi chercher la petite bête si on reste objectif, donc sincèrement kiffez la surprise et c'est tout !

En résumé, je vous conseille d'aller voir Solo si vous avez envie de retrouver le personnage de Han dix ans plus jeune, que vous vous foutez comme de l'an 40 de la présence ou non des jedi, et surtout si vous souhaitez passer un bon moment en famille/entre amis à vous éclater sans vous prendre la tête. Parce que Solo est juste un film fun et ça fait tellement de bien de voir un Star Wars qui ne se prend pas trop au sérieux. 



6 commentaires:

  1. Les remarques des grands grands fans de Star Wars sur les nouvelles licences ont aussi tendances à m'agacer. Je trouve que ton article est intéressant et permet de donner un côté très positif à ce film :) J'ai bien aimé Han Solo sans qu'il s'agisse d'un coup de coeur car à mes yeux il ne s'agit pas d'un film "inoubliable", mais j'ai tout de même passé un bon moment !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ❤
      Si tu as passé un bon moment c'est le principal, je pense que c'est exactement l'effet recherché par ce film :)

      Supprimer
  2. Merci! Et Amen! 😅
    Quand j’en ai parlé avec mon frère il était en mode « j’irai pas le voir parce que... » Et là il me sort toutes les critiques qu’on a pu lire comme si il avait vu le film et que que ces critiques venaient de lui... 😒😒😒 Et moi « moutooooon, mais va l’voir et fais-toi ta propre opinion! »
    Malheureusement c’est ce genre de réflexion qui plombe le film... 😒🙁

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Olala mais c'est une épidémie les gens comme ça dis donc 😅 Genre j'ai des amis qui sont en mode "ouais l'épisode 8, cette grosse merde nianiania" alors qu'ils l'ont même pas vu mais ils ont lu que c'était nul ou untel et untel de leur entourage a pas aimé alors ils sont même pas capables d'aller se faire leur propre opinion 🙄

      Supprimer
  3. Ton avis va tellement à contre-courant de tout ce que j'ai pu entendre du coup ça m'intrigue, il faut que je le vois!
    Effectivement je peux comprendre que tu trouves agaçant les fans qui crient à l'assassinat des star wars dès qu'un nouveau film sort. Ceci dit, je dois admettre que sur certains points je suis d'accord avec eux et j'ai vraiment peur qu'à force de faire autant de films en un temps si court, disney essoufle carrément tout le côté mythique de star wars et que ça finisse par être un peu comme les marvels.
    Ceci dit j'avais adoré Rogue One et j'ai passé un bon moment (pas exceptionnel mais un bon moment quand même au ciné pour leurs derniers films).
    Je crois que je me suis trop étendue... Mais merci pour ton avis, tu m'as vraiment envie d'aller le voir alors qu'avant de voir cet article j'avais totalement abandonné l'idée à cause de tous les autres avis ou critiques que j'avais pu lire sur internet!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je peux comprendre que tous les films qui sont plus ou moins annoncés peuvent inquiéter, moi-même quand ils ont parlé de deux nouvelles trilogies et d'une série ça m'a laissée très dubitative 🤔 Après dans l'univers Legend des anciens Star Wars les meilleures histoires étaient dans l'univers très étendu donc à voir... Pour le moment Disney a fait que des films dans ce qu'on connaissait déjà donc c'est dur de juger. Pour le coup je comparerais pas à Marvel par contre car Marvel n'adapte que des comics qui existent déjà donc pour le coup eux ils sont toujours dans leur univers de base (même si y'a certains films qui sont parfois moins bons que d'autres). SW ça peut partir dans n'importe quel sens donc clairement tant qu'on en sait pas plus c'est totalement normal d'être sur la réserve... Mais de là à appeler au boycott comme le font souvent les fans alors qu'on sait pas encore ce qui va se passer je trouve ça abuser ^^'
      Merci de ton commentaire en tout cas, si j'ai pu te faire changer d'avis et envie de voir le film j'en suis ravie :) J'espère qu'il te fera passer un bon moment de ciné du coup !

      Supprimer

❤️