Dernières Chroniques

                   

samedi 26 mai 2018

Puisque c'est ma Rose - Tome 1 : Eclore









Éditeur : MxM Bookmark - Collection Infinity
Sortie numérique : 23 Mai 2018
Sortie format papier : 23 Juin 2018
Nombre de pages : 320
Prix : 5.99€ en numérique / 17€ en papier










Lectrice acharnée, boxeuse à ses heures perdues et lycéenne à peine studieuse… Abélia se sent en décalage avec les jeunes de son âge. Heureusement pour elle, sa nature discrète lui permet de rester à l’écart de l’agitation de ses camarades. Et surtout, loin des problèmes.

Le jour où M. Valverde, son nouveau professeur de littérature, arrive au lycée, Abby est certaine qu’entre eux le courant ne passera pas. Mais au contraire, cette rencontre l’électrise et le contrôle qu’elle exerce tant bien que mal sur ses émotions vole bientôt en éclats. Conscients que le lien qui se tisse entre eux est interdit, tous deux vont s’efforcer de garder leurs distances. Mais pourront-ils lutter longtemps contre leurs sentiments ?

La première chose qui m'a attirée vers Éclore c'est, sans surprise, sa superbe couverture à la fois simple et terriblement efficace. Et puis à la lecture du résumé j'ai été un peu plus dubitative. Dubitative car ce dernier est assez clair sur le fait que des sentiments vont naître entre une adolescente et son prof de littérature et, personnellement, je ne suis pas du tout du genre à cautionner ce genre de relation. D'autant plus que c'est souvent fantasmé et poussé à l’extrême au nom des rebondissements et de la romance ce qui rend les choses encore plus délicates. Néanmoins j'ai décidé de laisser sa chance à Éclore car jusqu'à présent je n'ai pas été déçue par les publications de la maison d'édition et je me suis dis que si ils avaient décidé de publier ce roman, qui est d'une auteure francophone en plus, c'est qu'ils devaient avoir de bonnes raisons... Eh bien j'ai bien fait de leur faire confiance car j'ai énormément apprécié cette lecture.

Tout d'abord j'ai bien accroché à l’héroïne, Abélia. Si au début j'ai eu peur de tomber dans un cliché, celui de la bonne élève bien au dessus de ses camarades et qui a toutes les qualités possibles et inimaginables, j'ai rapidement pu constater qu'on était loin du compte et que Jade River nous proposait une protagoniste principale avec ses forces et ses faiblesses, ses qualités et ses défauts, bref une jeune femme de 17 ans réaliste.

De plus, si l’héroïne est très agréable en elle-même, on ne peut qu'apprécier que ce réalisme se poursuive dans les relations que la jeune femme entretient. Il y a de jolies nuances dans les liens forts qu'elle entretient avec ses pères et c'est d'ailleurs super agréable de voir des parents avec des personnalités assez distinctes dans une romance avec un personnage principal adolescent. Trop souvent on a l'impression que les parents des ado sont de vagues silhouettes qui apparaissent une fois tous les cent ans histoire de ne pas avoir de problèmes avec les services sociaux (j'exagère à peine). Et la bonne surprise ne s'arrête pas là puisque les relations entre Abélia et ses amis sont également bien dépeintes, avec les hauts et les bas que ce genre de liens peuvent rencontrer à cet âge-là. C'est agréable d'être mis face à des relations amicales qui ne sont fantasmées mais qui sont fortes par les épreuves et les accrocs qu'elles traversent.

Mais, bien sûr, la relation qui rythme le plus ce récit est celle entre Abélia et son prof de littérature, M. Valverde. Clairement si j'avais bloqué sur cet aspect, peu importe que le reste soit génial, ça m'aurait directement sortie du livre. Et pourtant, malgré mes a priori, j'ai apprécié la manière dont ces deux personnages se rencontrent et apprennent à se découvrir. Leurs discussions sont intéressantes et passionnantes, sans tomber dans un côté leçon de littérature pour les nuls en perdant le lecteur en cours de route, et on comprend facilement pourquoi ils recherchent la présence l'un de l'autre. Rien n'est précipité et le poids du tabou de cette éventuelle relation, si elle sortait de l'amitié simple, n'est jamais dévalorisé.

J'ai également énormément apprécié le style de l'auteure qui rythme parfaitement bien ce roman. On est très aisément embarqué dans cette histoire et dans les péripéties de ces personnages. Le récit est fluide et Jade River jongle bien avec les discussions littéraires et les divers sujets complexes abordés. Mon seul petit bémol au final c'est qu'aucun des éléments de l'histoire en elle-même ne m'a réellement surprise. Y'a une petite révélation sur la fin du roman que personnellement j'avais vu venir de loin, j'ai tout de suite compris le schmilblick dès la première fois où ce point est évoqué et c'est assez tôt dans l'histoire, donc on ne peut pas dire que je sois tombées des nues ou quoique ce soit. Reste que c'est un tout petit détail à côté du reste !

Ainsi j'ai énormément apprécié ma lecture du premier tome de Puisque c'est ma Rose. Si j'avais quelques réserves après avoir lu le résumé, ces dernières se sont bien vite effacées et j'ai été conquise par ce roman. D'ailleurs j'ai déjà hâte de découvrir la suite !






Merci à NetGalley et à la Collection Infinity pour cette lecture.

3 commentaires:

  1. Tu me rassures beaucoup ! J'ai craqué pour ce roman mais comme toi, prof/élève ce n'est pas du tout ce que je cautionne. Je me suis dit la même chose : c'est MxM Bookmark, je leur fais confiance et on verra. Chouette avis, j'espère accrocher autant que toi :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai hâte de voir ce que tu vas en penser, j'espère que ça te plaira :)

      Supprimer
  2. Je ne connaissais pas du tout et ta chronique me fait quand même bien envie, je dois bien l'avouer ! Et puis la couverture... *.*

    RépondreSupprimer

❤️