Dernières Chroniques

                   

mercredi 7 février 2018

The Royals - Tome 1 : Paper Princess


WARNING :
Cette chronique pourrait heurter la sensibilité des gens dépourvus de second degré.

Je vous préviens d'avance cette chronique risque de partir dans TOUT LES SENS (oui en majuscule). Parce que objectivement j'ai trouvé des dizaines de choses ultra problématiques  à la lecture de Paper Princess... Et pourtant je n'ai pas pu m'empêcher de le dévorer ! J'en serais presque en colère contre moi-même, je me suis autro-trahie.

Déjà y'a un truc absolument dingue dans ce roman : les héros sont tous adolescents. Vous allez me dire : mais Althea c'est pas dingue des héros qui sont au lycée, calme-toi ! Sauf que dans ce roman vous allez rencontrer des énergumènes qui se comportent et vivent comme TOUT sauf des adolescents entre seize et dix-huit ans. C'est absolument hallucinant, ceux qui l'ont également lu seront probablement d'accord avec moi pour dire qu'on oublie parfois qu'on a affaire à des adolescents et que c'est presque une surprise quand tout à coup ils vont au lycée ou en parlent. Petit florilèges des trucs bizarres pour des adolescents (et pas que) qui nous sont pourtant décrits comme globalement normaux : être strip-teaseuse, boire plus d'alcool que tout autre boisson sans qu'aucun adulte n'y trouve à redire, participer à des combats illégaux, coucher avec n'importe qui n'importe quand sans que là encore les adultes en charge ne se posent de questions, être violent dans l'enceinte scolaire sans que (devinez) cela n'interpelle particulièrement les personnes en charge...

Honnêtement j'étais toujours prise de court quand le père Royal débarquait, j'oubliais bien trop vite qu'un adulte était censé vivre sous le même toit que ces gamins qui font tout et n'importe quoi dès que cela leur chante. D'ailleurs le gars ramène une adolescente de seize ans  (Ella, l’héroïne) chez lui et il la laisse au milieu de ses quatre fils adolescents (Reed, Easton, Sawyer & Sebastian) qui ont des problèmes de comportement sans que cela ne l'inquiète à un seul moment... Rajouter à cela que les garçons sont absolument contre sa présence, ne s'en cachent pas du tout, et qu'on se retrouve à plusieurs moments à se demander si Ella ne va pas se faire agresser presque au nez et à la barbe de celui qui en sensé être son tuteur et veiller sur elle. Ambiance.

370 pages (420 en français car c'est écrit plus gros) pleine d'abus, de harcèlement (scolaire et sexuel notamment), de propos sexistes à la pelle en veux-tu en voilà, d'homme(s) des cavernes, de violences en tout genre. Bref c'est encore une de ces "romances" érotiques problématiques avec des mecs dérangés (qu'on essaie de nous vendre encore et encore comme des hommes parfaits... coucou Christian Grey et ses confrères à vomir) sauf que c'est avec des adolescents... Parce qu'on est jamais assez jeune pour être un sociopathe "bad boy romantique" ahah.

Donc Reed est sûrement le rejeton caché de Christian Grey et Ella elle a surtout pas une once de matière grise active faut croire... Est-ce vraiment nécessaire que j'en rajoute une couche en vous précisant que tous les mecs du bouquin sont quasiment des campagnes vivantes contre les maladies sexuellement transmissibles alors que l’héroïne est elle, forcément, une sage vierge et que, bien sûr, sa virginité va vite devenir sacrée ?

Et pourtant, pourtant, j'ai bien mis à cette lecture la moyenne (j'me suis même un peu emballée sur un quasi 4/5 après le choc psychologique). C'est sûrement l'histoire poubelle la mieux notée de l'histoire, j'vous l'dis. Sauf que malgré tout ces gigantesques défauts, ça se DÉVORE. En une seule journée j'me suis engloutie ce roman en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire et c'est un peu l'équivalent littéraire d'une telenovela. C'est comme si mon cerveau s'était auto-atrophié et ne pouvait plus décoller de la catastrophe qui était écrite sous mes yeux. J'en suis ressortie de là comme on ressort d'un grand-huit : on sait plus où on est, ce qu'on fait, qui on est. Clairement si vous êtes dans le mood pour lire un truc trash facile, d'un moment où vous voulez mettre votre cerveau en mode off et vous moquer allègrement, Paper Princess est là pour vous. Et puis y'a deux autres tomes à suivre qui sont tout aussi affligeants et vide pour continuer la marrade... (et mini-spoiler, car j'vais pas m'énerver dans une chronique pour chaque volet : ça devient de plus en plus WTF au fur et à mesure, mieux vaut ne pas avoir le vertige croyez-moi !)

10 commentaires:

  1. Comme je l'ai dit sur Twitter, je sais d'avance que cette saga ne me plaira pas. Le sexisme, culture du viol et tutti quanti risque de me faire hurler jusqu'à plus de voix :O
    Et dire que je l'avais mis direct dans ma WL à sa sortie. Mais au final, me suis fait spoilée et heureusement parce que je sais que j'aurais achetée ça pour rien ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai pas été spoilée donc je me suis lancée là-dedans les yeux fermés, tout le monde disait que c'était addictif, que le héros est super dreamy (l'angoisse), que c'était un coup de cœur etc... Je suis tombée de haut. Clairement c'est addictif, ça se lit hyper vite, mais c'est tellement WTF et franchement inquiétant sur certains points :/ Heureusement que j'avais acheté les trois tomes en ebook à un tout petit prix car sinon j'aurais hurlé 😂

      Supprimer
  2. Faut qu'on en parle j'ai bien aimé mais on est d'accord c'est vulgaire! Genre moi j'ai été vraiment dérouté quand une copinaute m'a dit que certains mecs de son entourages parlaient comme cela.
    Mais j'ai quand même dévoré ce livre. Et j'ai bien envie de savoir la suite!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais moi aussi j'ai bien aimé, j'y ais mis 3/5 quand même xD C'est hyper captivant, on est un peu hypnotisé en le lisant 😂 Par contre la vulgarité c'est pas ce qui m'a gênée ^^' Je connais pas que des mecs qui parlent un peu vulgairement et utilisent des mots crus, c'est pas quelque chose qui me choque. Par contre la teneur des propos dans ce roman, ça c'est effarant. Ils auraient pu dire les mêmes choses sans grossièreté que ça m'aurait autant mis la gerbe, y'a un vrai problème sur le fond plus que sur la forme. Quand je vois des personnes s'extasier sur le personnage de Reed je suis dans une gênance sans fin ^^'
      Ah ah j'ai lu les trois tomes et je dois dire que le tome 1 était le plus hypnotique. J'ai commencé à m'ennuyer à partir du second, on est vraiment dans le soap-opera à fond 😂

      Supprimer
    2. On est d'accord que Reed dans la première partie du roman ne fait pas rêver du tout. J'avoue que dans la vie réelle je ne me serais dit tiens je vais sortir avec lui. Quoi il m'en a fait baver pendant 200 pages et ma vie est un enfer à cause de lui? C'est pas grave "Qu'est ce qu'il est beau". Le second tome m'a un peu plus réconcilier avec son avis perso, qui le rend un peu plus mignon. J'ai aimé le second tome pour ce révélation. J'attends de voir le tome 3 que beaucoup considère comme moins bon. C'est soap qui marche il y a pas photo.

      Supprimer
    3. Honnêtement Reed ne m'a fait rêvé à aucun moment que ce soit dans le tome 1, le 2 ou 3, d'ailleurs les passages de son point de vue dans le tome 2 sont ceux qui m'ont le plus ennuyée. Tout est maladroit dans la construction de ce personnage je trouve et les "excuses" à son comportement hyper violent et répété n'arrangent rien (au contraire).
      Je rejoins les avis sur le tome 3 qui est le moins bon, on est vraiment dans le "trop" sur tous les points de l'histoire.

      Supprimer
  3. Je connais ce sentiment de trouver plein de défauts à un livre mais de le continuer quand même. Au moins, tu peux te rassurer en te disant que tu les as remarqués x)
    Ce livre n'est définitivement pas fait pour moi ^-^ Je passe mon tour sans regrets.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui voilà ! Après ils sont très durs à rater quand même xD (enfin je dis ça mais vu le nombre d'avis dithyrambiques on a pas tous/toutes les mêmes réactions face à la violence, la culture du viol et la misogynie :/)

      Supprimer
  4. Haha je pense que ce livre ne me plairait pas, mais je compatis à l'ambivalence de trouver plein de défauts et de le continuer tout de même ! Et tu ne t'es pas trahie, tu as remarqué tout ça et ça t'a posé problème, donc ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On va dire que je me suis rattrapée oui x) (même si j'ai continué ma folie sur deux jours en lisant les tomes suivants dans la foulée juste après avoir terminé celui-ci)

      Supprimer

❤️