Dernières Chroniques

                 

mercredi 19 avril 2017

La Cave

Titre original : The Cellar
Éditeur français : Hachette. A partir de 16 ans. 400 pages - 18€

Imaginez une maison comme n’importe quelle autre. Dedans, une pièce. Dans cette pièce, une armoire. Derrière cette armoire, une porte. Au-delà de cette porte, des escaliers. Et en bas, une cave. Une cave où sont séquestrées trois filles, Rose, Iris et Violette, soumises à la folie maniaque et meurtrière d’un homme : Trèfle.

Dans une autre maison, dans une ville où il ne se passe jamais rien, Summer mène une vie parfaitement banale. Elle a des parents, un frère, des copines, un petit ami. Mais un soir, sa route croise celle de Trèfle, et Summer ne rentre pas chez elle. Elle se retrouve enfermée dans une cave en compagnie des autres filles et rebaptisée Lilas. Mais contrairement aux autres filles, elle n’est pas prête à accepter son sort jusqu’à faner et dépérir…


La Cave est un thriller à ne pas mettre entre toutes les mains malgré sa publication chez un éditeur spécialisé dans le jeunesse/YA. Clairement en lisant le résumé vous comprendrez que les thèmes abordés et l'ambiance s'annoncent oppressants et glauques, il est donc important de vous demander si vous êtes prêts à vivre ce genre d'expérience avant de vous lancer dans La Cave.

Ceci étant dit, le résumé m'a personnellement interpellée dès les premières lignes. L'histoire m'a d'ailleurs rappelée le film Room, qui est d'ailleurs tiré d'un roman, ou encore certains faits divers qui se sont déroulés ces dernières années. Bref j'étais très intriguée de voir ce que l'auteure allait faire de l'histoire de cette jeune femme kidnappée par un homme déséquilibré à la recherche de son idée déformée de la famille idéale.

Le fait est que nous sommes tout de suite propulsé dans l'ambiance du roman. L'auteure gère vraiment bien l'atmosphère lourde et pesante qui règne dans cette cave où ces quatre jeunes femme, renommée Lilas, Violette, Iris, et Rose, sont forcées de survivre. Comme Lilas, qui est donc kidnappée au début du roman, on apprend les codes de survie de cet endroit sur le tas et surtout on ne sait jamais à quoi s'attendre concernant le caractère instable de Trèfle qui règne tel un roi sur cette "famille".

Le récit est donc fort prenant, malgré un quotidien dans la cave qui à première vu peut sembler répétitif. J'ai particulièrement apprécié les interactions et les liens qui se forment naturellement entre les filles dans cet environnement. Bien sûr il y a certains passages qui sont très durs à lire et c'est particulièrement là qu'un petit "à partir de 15/16 ans" inscrit sur la quatrième de couverture aurait pris tout son sens.

A côté de la survie de Lilas et les autres dans la cave, il y a aussi des chapitres qui suivent d'autres personnages. Tout d'abord on a des passages avec Lewis, le petit ami de Summer/Lilas, et la famille de la jeune femme alors qu'ils sont à sa recherche. Si ce ne sont pas les chapitres les plus intéressants, ils participent à l'horreur de la situation et ne sont donc pas inutiles. Y'a juste un peu de facilité dans ces chapitres et c'est vraiment les seuls qui m'ont parfois fait lever les yeux au ciel. Et puis y'a les chapitres écrits du point de vue de Trèfle qui font eux franchement froids dans le dos, que ce soit ceux qui le suivent sur la période de temps de l'histoire principale ou ceux qui sont des flash-backs de ses premières tentatives pour former sa petite "famille". J'en étais d'ailleurs au point d'attendre avec un mélange d'impatience et crainte les moments où l'auteure nous proposerait un nouveau coup d’œil dans cet esprit totalement tordu.

Ainsi La Cave est une lecture qui m'a totalement captivée et que j'ai effectué quasiment d'une seule traite. On est fasciné par cette histoire qui se déroule sous nos yeux et dont on a une image très claire grâce à une omnisciente due aux différents points de vue. Le phénomène du syndrome de Stockholm est plutôt bien géré et mon seul petit bémol irait à l'aspect "recherche" du récit avec des chapitres suivants Lewis qui m'ont semblé un peu trop tiré par les cheveux sur certains aspect. La Cave est en tout cas une expérience de lecture singulière qui vaut définitivement le détour.

Note : ★★★★★

Merci à Myriam et aux éditions Hachette pour cet envoi.

6 commentaires:

  1. Ce livre me fait de plus en plus envie, c'est le genre de roman qui peut vraiment me plaire. J'ai très envie de découvrir ces différents personnages, particulièrement Trèfle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Franchement il est top, si tu as l'occasion de le lire je te le conseille à 200% :)

      Supprimer
  2. Ce livre ne tente pas trop. Je pense qu'il n'est vraiment pas fait pour moi, il doit être trop sombre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet l'atmosphère est très sombre, peut-être qu'un jour tu auras envie de lire un livre de ce genre et là ce sera la lecture parfaite :)

      Supprimer
  3. Coucou :)
    Oh la la ce livre me tente depuis que j'ai appris son existence !!! J'ai hâte de me le procurer !

    Belles lectures

    RépondreSupprimer
  4. Tiens, j'avais beaucoup aimé Room.. enfin si on peut aimer ce genre de film.. Je ne savais pas que c'était une adaptions, j'irai faire des recherches !
    Je ne suis pas sûre d'être prête pour ce type de lecture, tu en parle avec passion, je suis intriguée, mais j'ai franchement peur du pouvoir évocateur de l'imagination xD

    RépondreSupprimer