Dernières Chroniques

                 

mardi 15 décembre 2015

Fire Sermon

Éditeur français : Hachette. 496 pages - 18€. A partir de 15 ans.

Ils sont nés ensemble, ils mourront ensemble.

Quatre cents ans après notre ère, la Terre a été ravagée par un terrible feu nucléaire. Sur une terre appauvrie qui se repeuple à grande peine, un phénomène mystérieux et inexplicable débute : chaque personne naît désormais avec un jumeau. De chaque paire, l’un naît Alpha, physiquement parfait en tous points, et l’autre Oméga, affublé d’une difformité physique plus ou moins marquée. Dans cette société, les Omégas sont discriminés et ostracisés tandis que leurs frères Alphas vivent dans l’opulence en s’accaparant les maigres richesses de la Terre. Or un lien invisible et indéfectible unit les jumeaux, sans qu’on puisse en percer le mystère : où qu’ils se trouvent, et qu’importe la distance qui les sépare, quand l’un des deux meurt… l’autre meurt aussi. Cass est l’une des rares Omégas à être dotée d’un pouvoir de clairvoyance. Alors que son jumeau, Zach, accède aux hautes sphères du Conseil des Alphas, Cass ose faire le pire des rêves possibles : celui d’un monde où Alphas et Omégas sont traités à égalité. Prise au cœur du combat entre le Conseil et la Résistance, Cass va devoir lutter pour survivre et permettre à son rêve de devenir réalité.

Que l'idée de base de ce roman était originale et prometteuse ! Sincèrement rien qu'en lisant le résumé j'ai été séduite par l'idée de cette lecture que j'attendais palpitante et bien construite. Malheureusement je dois dire que j'ai vite déchanté quand il fut temps de la découvrir...

Dès le début il a fallu que je me rende très vite à une évidence : Fire Sermon promettait surtout de manquer cruellement de développement général. Cela semble particulièrement difficile à accepter quand on voit la taille du livre en lui-même. Avec près de 500 pages, on se demande même comment il est possible de rester tant que cela en surface sur tous les points essentiels à la construction d'un récit

Tout d'abord il y a ce monde imaginé par Francesca Haig qui, malgré toute son originalité, m'a semble terriblement bancal. Si l'idée de base était des plus prometteuses, elle a vite été étouffée par une exécution brouillonne qui a de quoi laisser dubitatif. On a beau être dans un monde imaginaire, quand on n'arrive même pas à comprendre comment il peut tenir debout cela est un vrai problème. Pour moi il y a vraiment un vide dans la mise en place de cet univers qui aurait du être comblé pour que l'ensemble puisse réellement tenir la route.

Autre point qui m'a chagrinée : les personnages. Si l’héroïne, Cass, n'est pas forcément hyper attachante, on s'attend à ce qu'elle soit un minimum construite... Eh bien je dois avouer que j'ai eu du mal à me faire une idée précise de qui était réellement Cass. Et ça a été la même chose avec tous les autres protagonistes ! On les suit tous de très loin, sans aucun attachement, et les liens qui se lient ou se délient entre eux nous laissent complètement de marbre

Au final le seul élément un minimum marquant de Fire Sermon réside dans l'écriture de Francesca Haig. Cette dernière a un style assez différent qui finalement est le seul point qui a le mérite de se dégager du récit. Personnellement j'ai eu un peu de mal à m'y faire au début, ce qui n'a peut-être pas été étranger au fait que j'ai eu tant de mal à m'accrocher à l'histoire, mais une fois habitué je n'ai pas été gênée outre mesure par la narration. D'ailleurs j'ai même envie de dire qu'heureusement qu'il y a cette écriture un peu particulière car le roman se serait bien vite enlisé sans cela.

Fire Sermon reste donc un premier tome tout juste moyen. Malgré une idée de départ particulièrement recherchée, le récit s'embourbe vite dans son manque de développement. S'il n'y a rien pour nous rebuter à la lecture, il n'y a rien pour nous passionner non plus et on survole donc ces presque 500 pages sans jamais se prendre au jeu. Aussitôt terminé, aussitôt oublié !

Note :  ★★☆(2.5)

Merci aux éditions Hachette pour cette lecture.

11 commentaires:

  1. Oulala ton avis m'a quelque peu refroidie pourtant j'étais très intriguée par ce livre comme tu le sais ^^ bon il est dans ma PAL donc je finirai bien par le lire mais avec un peu d'appréhension maintenant !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il me semble que certains blogueurs l'ont beaucoup plus apprécié que moi donc peut-être que leurs avis sauront te motiver à la sortir de ta PAL ;)

      Supprimer
  2. Le résumé me tentait beaucoup, mais je t'avoue que ta chronique m'a assez refroidis...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Désolée :/ Après c'est mon avis personnel, peut-être qu'à toi il te plaira :)

      Supprimer
  3. Tous ces points négatifs me rebutent. Je craquerai pour un autre!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'pense en effet que y'a des tonnes d'autres livres qui ne demandent qu'à être lu et qui valent beaucoup plus le détour :)

      Supprimer
  4. C'est vraiment dommage... Le résumé me tentait pas mal pourtant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme je le disais en répondant à un autre commentaire, c'est que mon avis donc peut-être que toi il pourrait te plaire.

      Supprimer
  5. Un livre qui me tente mais ton avis me refroidie un peu...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai l'impression d'avoir refroidi tout le monde x)

      Supprimer
  6. Je suis rassuré de voir que je ne suis pas le seul à avoir trouvé ce roman totalement creux alors que l'histoire était pourtant bien trouvée.

    RépondreSupprimer