Dernières Chroniques

                 

mercredi 29 octobre 2014

The Blackcoat Rebellion, Tome 1 : Pawn

(lu en VO)
Éditeur Français : Harlequin, Collection Darkiss. Pas de date de sortie encore annoncée.

TU PEUX ÊTRE UNE VII. SI TU ABANDONNE TOUT.

Pour Kitty Doe, cela semble être un choix aisé. Elle peut soit passer le reste de sa vie en tant que III dans la misère, méprisée par ceux de rangs supérieurs et forcée à quitter les gens qu'elle aime, ou elle peut devenir une VII et rejoindre la famille la plus puissante du pays.

Si elle dit oui, Kitty sera Masquée—transformée chirurgicalement en Lila Hart, la nièce du Premier Ministre, décédée dans de mystérieuses circonstances. En tant que membre de la famille Hart, elle sera célèbre. Elle sera adorée. Et pour la première fois, elle comptera.

Il y a un seul piège. Elle devra aussi stopper la rébellion que Lila a secrètement encouragée, celle-là même qui l'a faite tuer et en laquelle Kitty croit. Confrontée à des menaces, des conspirations, et à une vie qui n'est pas la sienne, elle devra décider quel chemin choisir—et devra apprendre comment devenir plus qu'une simple pièce dans un jeu tordu qu'elle commence tout juste à comprendre.
(Traduction personnelle. On copie, on crédite le blog !)

Après la trilogie Le Destin d'une Déesse, Aimée Carter a choisi de s’attaquer au genre dangereux, car surpeuplé, de la dystopie en nous proposant Pawn. Le roman repose sur la base d'une société où à 17 ans chaque personne passe un test de culture générale qui déterminera son futur et sa place dans la communauté. Ainsi, selon son résultat, on obtient un rang allant de 1 à 6 qui sera tatoué sur notre nuque et déterminera à quels emplois et niveaux de vie on peut prétendre. Cette société a donc pour but d'imposer une place nette et précise à chaque personne, apparemment sans distinction d'origine, et basée sur ses capacités seules. Lorsque l'on rencontre l’héroïne du roman, Kitty, elle vient de fêter ses dix-ans et donc de recevoir un rang de III. Néanmoins la jeune femme refuse le travail qui lui est assigné avec son rang et décide de se cacher jusqu'à ce que son petit ami Benjy passe son test afin de ne pas en être séparée. Les choses prennent cependant une tournure inattendue pour Kitty lorsqu'un garde remarque la couleur si particulière de ses yeux, une couleur partagée par Lila Hart la nièce du Premier Ministre du pays. Avec cette particularité se présente alors une offre irrefusable pour la jeune femme : devenir une VII, le rang réservé à la famille Hart seule. Ce que Kitty ne réalise pas tout de suite c'est qu'en acceptant elle devra renoncer à son identité. Lila Hart est décédée et Kitty sera alors "masquée" chirurgicalement pour lui ressembler et prendre sa place. Pour le meilleur... et pour le pire.

Tout d'abord j'ai beaucoup apprécié le personnage de Kitty. C'est une jeune femme extrêmement déterminée, sure d'elle, et débrouillarde. La façon dont elle arrive à gérer la situation alors qu'elle doit se glisser dans la peau d'une autre force vraiment le respect. J'imagine qu'à sa place j'aurais très vite paniqué et aurais certainement fait pleins d'erreurs qui m'auraient coûtées ma peau. Néanmoins si Kitty fait forcément des erreurs, surtout car on lui cache beaucoup d'éléments primordiaux, elle fait preuve de beaucoup de bon sens la plupart du temps. Au final je ne lui ai trouvé qu'un défaut véritablement problématique, sur lequel je reviendrais un peu plus tard, ce qui est vraiment positif dans une dystopie qui n'a au premier abord pas grand chose de révolutionnaire. 

Cet attachement aux personnages s'est également étendu à Greyson, le cousin de Lila, et Knox, son fiancé. J'ai beaucoup aimé la singularité de Greyson, son intelligence, et la façon dont il gère sa place dans la famille. Il est un peu traité comme un original pas débrouillard et facile à berner alors qu'au contraire il possède bien plus de ressources que cela. C'est un fin observateur et sa candeur n'est que pure gentillesse et en aucun cas de la stupidité. Quant à Knox, ça a vraiment été mon coup de cœur du roman et je suis très rapidement tombée sous le charme de ses contradictions. C'est un personnage complexe pour lequel on a très vite beaucoup de fascination, principalement car on ne sait pas réellement de quel côté sa loyauté repose vraiment. Est-il réellement prêt à aider Kitty à poursuivre le discours révolutionnaire de Lila ou est-il en fait du côté de Daxton, le Premier Ministre tellement affreux qu'on a envie de lui donner des coups de fougère jusqu'à trépas ? On se pose énormément de questions sur ses intentions et l'attrait que sa personnalité un brin sarcastique exerce n'est pas là pour nous aider à avoir les idées claires. J'ai donc vraiment adoré son personnage et je croise les doigts pour qu'il soit encore plus présent et approfondi dans le second tome.

Nous sommes également tenus en haleine par tous les secrets et autres trahisons qui sont le fond de commerce de la famille Hart. Si on se doute très rapidement que Daxton, le Premier Ministre, est tout sauf un bon et honnête dirigeant, il faut avouer que le reste de la famille n'est pas mieux. Entre Celia, la sœur de Daxton et mère de Lila, qui voue une haine féroce au reste de la famille au point d'être prête à tout pour continuer le travail de rébellion amorcé par sa fille, et Augusta, la matriarche du clan Hart, qui n'est qu'une vieille peau manipulatrice et mauvaise, on est servi ! Au moins si ce sont des personnages qu'on ne va pas forcément apprécier, ils ont le mérite d'être intéressants et de ne pas laisser indifférent. Personnellement j'ai adorer détester Daxton et Augusta et j'apprécie vraiment l'effort que Aimée Carter a mis pour rendre ses "méchants" si charismatiques.

Ainsi on peut dire que les personnages de Pawn sont réellement son point fort... Sauf un. Car il y a un personnage qui n'est ni attachant, ni intéressant, et qui surtout se place comme le catalyseur du plus gros défaut de l’héroïne. Il s'agit de Benjy, son petit ami. Personnellement j'ai toujours du mal quand une héroïne à une attache sentimentale aussi forte dans la vie qu'elle quitte en début de roman. Il faut dire qu'en tant que lecteur ce sont des personnages toujours compliqués à appréhender car on les voit très peu et on ne les connait pas vraiment. Dans Pawn, Benjy nous apparaît donc plus comme le boulet de Kitty qu'autre chose. L'attachement qu'elle a pour lui est tel qu'il devient un frein au récit et aux relations qu'elle entretient avec tous les personnages qu'elle rencontre au cours de l'histoire. Elle devient même souvent pénible dans ses réactions disproportionnées lorsque cela le concerne et cela peut vite être fatiguant. On a sincèrement envie de ne pas avoir l'ombre de Benjy dans les pattes à chaque chapitre et j'ai peur qu'il devienne un encore plus gros problème par la suite. Et je vous parle même du fait qu'il soit l'obstacle à une relation qu'on a envie de voir se développer parce que sinon ça vous montrera bien qu'il n'a absolument rien pour lui ce pauvre garçon !

Au delà de tout cela j'ai une fois de plus trouvé le style de l'auteure très efficace. Aimée Carter sait vraiment comment nous prendre par la main et nous emmener à la suite des ses personnages, on sent qu'elle connait ses points forts et les exploite avec beaucoup d'intelligence pour nous rendre la lecture encore plus agréable. Le roman se lit donc très facilement et on a vraiment envie de découvrir la suite des manigances amorcées dans ce tome.

Pawn est une histoire qui a su accrocher mon intérêt. Si la dystopie n'est pas particulièrement intéressante en elle-même, l'auteure a choisi de réellement se concentrer sur la famille Hart et cela n'est vraiment pas plus mal. Les personnages étant la plus grosse réussite de l'histoire, à part pour Benjy-le-boulet, c'est une très bonne idée que de se focaliser sur ce qu'ils ont à offrir. Pour ma part j'ai vraiment très hâte de retrouver Kitty, Greyson, et Knox (surtout Knox), dans le second tome intitulé Captive et qui sort fin Novembre aux USA !

Note : ★★★★☆

20 commentaires:

  1. Une très jolie chronique et un roman qui me tente beaucoup :)
    Bonnes lectures à toi :)

    RépondreSupprimer
  2. Wouah ! Ce livre me faisait déjà envie avant, mais après avoir lu ton article, je suis totalement convaincue ! Il me le faut !
    Merci beaucoup, tu viens de me donner une pêche d'enfer pour la journée ;)
    Cependant, je n'ai jamais vraiment lu de livre en anglais et est-ce que celui-ci est assez abordable pour les débutants ?
    Merci :)
    Julie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi pour ton commentaire qui me fait très plaisir <3
      Concernant l’accessibilité du roman, je pense qu'il ne fait pas parti des plus compliqués à lire. Néanmoins je ne conseillerais pas de commencer la lecture VO par celui-ci non plus, c'est une dystopie et donc cela entraîne pas mal de termes plus complexes à intégrer. Je pense que pour commencer en VO il est toujours plus sage de se diriger vers du contemporain :)

      Supprimer
  3. Si si, la date de sortie en VF est annoncée, il sortira le 1er novembre ;)
    J'ai hâte de me le procurer !! :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais pas quelle est ta source mais je pense que tu devrais la vérifier. Pour le moment ils n'ont encore rien annoncé comme sorties pour le mois prochain sur leurs réseaux sociaux, les dernières sorties qui avaient été confirmées sont celles du 22 Octobre. Après dans le catalogue de l'année, qui date du premier trimestre 2014, le roman était en effet prévu pour Novembre mais il n'a pas encore été confirmé. Dans tous les cas si il sort bien en Novembre ce sera beaucoup plus tard dans le mois.

      Supprimer
    2. J'ai vu qu'il sortira le 1 er novembre sur Booknode dans la rubrique des prochaines parutios, mais si tu le dit, je te crois ;)

      Supprimer
    3. Booknode est un site communautaire, n'importe qui peut éditer une fiche et les modérateurs ont tendance à valider sans poser de questions, du coup ce n'est pas une source fiable :)

      Supprimer
  4. Vivement qu'il sorte en VF car ton avis m'a convaincue ! :)
    J'espère donc que sa sortie ne tardera pas :D

    RépondreSupprimer
  5. J'avais déjà repéré ce roman et là, tu m'as totalement convaincu de le lire, il a l'air vraiment sympa !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est en effet très sympa à lire, j'espère qu'il te plaira aussi :)

      Supprimer
  6. j'ai lu celui ci il y a longtemps mais j'avais beaucoup aimé. Le 2 va sortir là, j'attends de voir ce que ça va donner du coup.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'attend le tome deux aussi, j'espère qu'il sera à la hauteur et que l'univers sera un peu plus étoffé.

      Supprimer
  7. Réponses
    1. J'espère que ce sera pour bientôt :)

      Supprimer
  8. Je ne connaissais pas du tout, il a l'air pas mal du tout !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est en effet un bon moment de lecture :)

      Supprimer
  9. Il a l'air bien mais ne me tente pas plus que ça, j'ai un peu trop l'impression qu'il reprend des éléments de plein de livres... enfin bon, je verrai sur le coup quand je le croiserai si il me tente plus qu'en ce moment ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour le coup je ne l'ai trouvé proche d'aucune autre dystopie que j'ai pu lire. Il faut dire aussi que le monde dystopique n'est pas au premier plan et c'est donc plus les personnages et les complots qui rythment le récit :)

      Supprimer