Dernières Chroniques

                 

dimanche 20 juillet 2014

Lucides

Titre original : Lucid
Éditeur Français : Robert Laffont, Collection R.

Sloane, première de sa classe, coule une existence paisible dans une petite ville côtière des États-Unis.
Maggie, jeune fille indépendante, entame une prometteuse carrière d'actrice à New York.
Tout les sépare, hormis une chose : en dormant, chacune rêve et vit la vie de l'autre jusque dans ses secrets les plus intimes.
Jamais encore leurs chemins ne s'étaient croisés. Jusqu'au jour ou Sloane tombe amoureuse d'un garçon...
Laquelle est réelle ? Laquelle n'est qu'un songe ?

Lucides est un roman qui m'a laissée une impression étrange. Peut-être parce que pendant une bonne partie du récit la particularité qui est évoquée dès le résumé est très peu exploitée. Si le fait que Sloane rêve la vie de Maddie, et vice versa, semble primordial lorsqu'on entre dans cette lecture, cela ne prend pas réellement d'importance pendant un très (trop ?) long moment. Et du coup j'ai passé une bonne partie de ma lecture, légitimement, à me sentir un peu arnaquée. Parce que rien ne m'agace plus qu'un livre qui ne tient pas ses promesses. Néanmoins, en ce qui concerne Lucides, c'est tout simplement moi qui suis allée aux conclusions bien trop hâtivement. Car la fin du roman vaut bien la mise de côté de sa particularité une bonne partie de l'histoire.

Les deux héroïnes, Maggie et Sloane, m'ont toutes les deux relativement plu malgré leurs personnalités et univers bien différents.  Aucune d'elles n'est le genre de personnage qui me transporte particulièrement, mais elles restent tout de même agréables à découvrir. Maggie est une future actrice qui vit à New York avec sa petite sœur Jade et son écervelée de mère, rédactrice pour Elle. Sloane a par contre une vie bien différente dans une petite ville du Connecticut avec ses parents et ses deux frères, Max et Tyler. Elle va au lycée, papote avec ses meilleures amies, et essaie de surmonter la décès un an plus tôt de son ami Bill. Chaque nuit Maggie et Sloane rêvent de la vie l'une de l'autre, ce qui impliquerait donc qu'une seule d'entre elles est réelle... mais laquelle ? 

C'est cette interrogation qui va rythmer l'ensemble du récit, même quand cette histoire de rêves ne semble passer qu'au second plan face aux démêlés amoureux des deux jeunes femmes. Jusqu'à la fin cette question reste encrée dans notre esprit et les auteurs font un boulot plus que correct lorsqu'il s'agit de nous faire douter de nos certitudes. Personnellement c'est ma première théorie qui fut confirmée, celle dont les indices m'ont particulièrement sautés aux yeux, mais malgré tout je me suis laissée prendre au piège et ai douté plus d'une fois de l'issue probable du roman.

Cependant je pense que le fait que l'intrigue mette beaucoup de temps à prendre de l'importance peut être gênant. Pendant longtemps on se demande ce que les auteurs essaient de nous dire et le roman ressemble plus à deux contemporains se développant côte à côte. Et j'ai pour ma part trouvé cela dommage. Bien sûr la fin est surprenante et donne un sens à l'ensemble du récit, mais le risque avec Lucides est de décrocher assez rapidement de l'histoire par manque d'intérêt. Ce qui a failli m'arriver et ce serait certainement produit si je n'avais pas été si décidée à aller au bout de ma lecture pour découvrir cette fin qui semble avoir tant fait débat chez les blogueurs.

Lucides est de ce fait un roman singulier qui ne ressemble à aucun autre. S'il pourrait pâtir de son manque de rythme et d'une intrigue qui semble laissée de côté bien trop longtemps, la fin est explosive et remet l'ensemble de la lecture en perspective.

Note : ★★★★☆ (4.5)

18 commentaires:

  1. Je viens de le gagner à un concours et de le recevoir, je n'avais pas lu énormément d'avis dessus, mais tu me motives encore plus, merci !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh j'espère vraiment qu'il va te plaire alors <3 (J'ai gagné mon exemplaire lors d'un concours aussi ;) )

      Supprimer
  2. Ce côté "étrange" revient souvent, du coup ça m'intrigue et me fait fuir à la fois x)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprend tout à fait, j'étais un peu dubitative à cause de ça à la base aussi. Au final je pense vraiment que ça passe ou ça casse :)

      Supprimer
  3. Je l'ai dans ma PAL celui-là, un peu acheté sur un coup de tête, parce qu'il m'intriguait (et m'intrigue toujours). J'ai encore un peur de m'en lancer, oups. Mais ton avis m'y pousse :) J'espère aimer comme tu as aimé !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère vraiment que tu vas l'apprécier <3

      Supprimer
  4. C'est sympa de voir que la fin vaut vraiment le coup comme ça, ça intrigue pas mal. Merci pour ton avis !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Puis ça change un peu des lectures habituelles ;)

      Supprimer
  5. Il est dans ma pal et il me tarde de l'en sortir ;)

    RépondreSupprimer
  6. Normalement, je le sors de ma PAL cet été... Ton avis me donne hâte de m'y lancer :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh super ! J'espère qu'il va te plaire :D

      Supprimer
  7. Eh je crois que je n'ai pas valider mon commentaire sur cette article !
    Je te disais chapeau pour ton hypothèse de départ qui s'est révélée être la bonne ;) Et désolé de te l'avoir sur-vendue, du coup, tu en attendais peut être trop :/

    RépondreSupprimer
  8. Moi ce livre me laisse perplexe en fait. Je ne peux pas te dire si j'ai aimé ou non, je sais juste que le début m'a un peu ennuyé mais que la fin m'a totalement subjugué, j'étais paumé comme jamais, j'ai du la relire en boucle histoire de bien comprendre, bref j'avoue avoir été impressionné par l'idée ! Ce livre restera pour moi un mystère jusqu'au bout :)

    RépondreSupprimer
  9. Il est dans ma WL, j'ai terriblement hâte de le lire!!! *.*

    RépondreSupprimer
  10. Je suis totalement d'accord avec la particularité qui est peu exploitée. Ça m'a un peu refroidie même si les deux histoires étaient chouettes.

    Car la fin du roman vaut bien la mise de côté de sa particularité une bonne partie de l'histoire. >> Carrément.

    Personnellement c'est ma première théorie qui fut confirmée >> T'es trop intelligente. Je me doutais d'absolument rien.

    On a un avis très similaire en fait! *high five*

    RépondreSupprimer