vendredi 6 juin 2014

Les enfants des Dieux - Tome 1 : Opprimés

Titre original : Children of the Gods #1 - Oppression 
Éditeur Français : Milan, Collection Macadam

Une fille, une prophétie, un destin, et le sort de tout un peuple entre ses mains!

Elyse a deux secrets. Le premier : elle vieillit cinq fois moins vite que la moyenne, et paraît donc avoir 18 ans alors que c’est une octogénaire. Le second : elle a un pouvoir de guérison. Pour Elyse, cela ne la rend pas extraordinaire. Mais ces secrets rendent sa vie périlleuse. Après la mort de ses parents, elle fait attention à protéger ses secrets. Une seule personne au monde connaît son âge et ses capacités : Betsy, sa mère adoptive. La mort de Betsy la pousse à déménager à San Francisco afin de se cacher des curieux. Elle rencontre alors William, un beau jeune homme qui lui révèle qu’elle n’est pas la seule à garder ce genre de secrets. Il a, lui, le pouvoir de persuasion par exemple. Il existe plein de ces « descendants », qui viennent des lignées de dieux grecs. Et les descendants ont les pouvoirs associés à leur ancêtre… Tous attendent Elyse, car elle possède le plus précieux et le plus désiré de tous les pouvoirs…


Elyse, l’héroïne, est l'élément qui m'a posé le plus de problèmes dans ce roman. En effet son personnage est très naïf et immature... ce qui est un comble lorsque l'on sait qu'elle a plus de 90 ans ! Non seulement elle aurait semblé un peu trop gamine pour une jeune femme de 18 ans, l'âge qu'elle parait avoir physiquement, mais pour quelqu'un de son âge réel ça devient un vrai obstacle. Bien sur elle a des circonstances atténuantes et a eu une vie compliquée, recluse en dehors des sentiers battus et donc solitaire, mais c'est peut-être un peu exagéré de la dépeindre si candide. Bien heureusement on arrive à globalement plutôt bien passer au dessus de ce défaut en apprenant à la connaître, particulièrement grâce à la dévotion et la détermination dont elle fait preuve à l’égard de sa meilleure amie Anna. C'est quelque chose auquel il est facile de s'identifier et qui permet de l'encrer un peu plus dans une certaine réalité dont elle a bien besoin

Sa relation avec William, le protagoniste masculin principal de l'histoire, est mignonne sans pour autant être transcendante. Les liens entre eux sont un peu trop simplifiés et cela apporte une certaine superficialité à leur histoire. Lorsqu'on voit qu'ils se rencontrent au début du roman et que 100 pages plus tard ils en sont déjà à se dire "Je t'aime" et à se faire de grandes déclarations ça fait vite un peu too much, même avec les histoires de prophéties et destin qui les entourent. Néanmoins j'ai bon espoir que leur relation paraisse plus naturelle lorsque le personnage de William gagnera en profondeur. En effet dans ce premier tome il est un peu écrasé par la densité du récit et reste simplement cantonné au rôle de garçon mignon et dévoué. Il semble cependant être un personnage qui a beaucoup de facettes à développer, une bonne histoire derrière lui, et si l'auteure se donne la peine de plus s'y attarder il a tout pour être un héros très solide.

Au delà des personnages, le concept de l'histoire est intéressant et original. Cependant il y a énormément d'éléments à intégrer, beaucoup trop même, et on peut rapidement s'y perdre. Bien que Elyse soit a priori aussi peu aux faits des événements que nous, les explications deviennent très vite confuses et c'est à se demander comment elle s'y retrouve. J'adore tout ce qui se rapporte à la mythologie Grecque et ai trouvé cette réinterprétation inspirée, mais il y a vraiment des moments où Jessica Therrien me perdait totalement dans le flot d'informations. C'est un peu dommage car il y a pleins d'éléments supers intéressants dissimilés un peu partout dans le récit, mais à vouloir trop en faire on ne nous permet pas de nous y attarder et les détails deviennent complètement flous et enchevêtrés.

Globalement Opprimés est un premier tome agréable à lire. Le concept des descendants de l'Olympe est exploité de manière originale et les mystères autour de la prophétie dont l’héroïne fait l'objet et du Conseil s'installent très efficacement. Attention cependant à l'afflux incessant d'informations qui sont beaucoup trop survolées et donnent parfois l'impression de submerger les personnages. J'espère que si le rythme ne redescend pas dans le tome suivant il y aura néanmoins un peu plus de place faite au développement des personnages et du monde dans lequel ils évoluent

Note : ★★★★☆

8 commentaires:

  1. Le concept est sympa mais j'ai trouvé que c'était la seule chose positive dans le roman ! Grosse déception, pour moi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je peux comprendre que tu ai été déçue, l'ensemble aurait pu donner beaucoup plus que c'est le cas au final.

      Supprimer
  2. Pourquoi pas ! J'attends de voir d'autres avis, mais, merci pour ta chronique !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. PS : Je t'ai taguée sur mon blog : http://les-ados-et-la-lecture.blogspot.fr/2014/06/tag-liebster-award.html

      Supprimer
    2. Si tu vas sur Livraddict ou Babelio tu trouveras tout pleins d'avis pour te faire une meilleure idée ;)

      Supprimer
  3. Ah il a l'air pas mal, je note !

    RépondreSupprimer
  4. Beaucoup de romans de cette édition me plaisent ces temps et il en fait partie! ;)

    RépondreSupprimer