Dernières Chroniques

                 

vendredi 9 mai 2014

Delirium - Tome 3 : Requiem

(lu en VO)
Éditeur Français : Hachette, Collection Black Moon

(Attention gros spoilers sur les tomes précédents !)

Après avoir sauvé Julian d’une condamnation à mort, Lena et ses amis regagnent la Nature. Mais celle-ci n’est plus un lieu sûr, des rebellions ont éclaté partout dans le pays et les Régulateurs sont postés à la frontière, à l’affût de toute transgression. Le gouvernement ne peut plus nier l’existence des Invalides et la menace qu’ils représentent. Tandis que Lena mène la Résistance prenant chaque fois plus de risques, sa meilleure amie Hana vit une vie sans amour au bras du jeune maire de Portland… Leurs récits se déroulent en parallèle, leurs voix alternent : quand les deux amies se retrouveront-elles ?

Extrait


You know you can't be happy unless you're unhappy sometimes, right ? 

Si vous avez lu mon avis du tome 2 vous savez certainement que, malgré que ce fut un coup de cœur, j'ai eu beaucoup de mal avec la dualité du changement de temporalité entre chaque chapitre. Sans surprise je n'ai qu'encore moins apprécié de voir cette faiblesse de nouveau exploitée dans ce tome 3, et de façon encore plus bancale. En effet Requiem nous propose de suivre d'un côté Léna avec les Invalides et de l'autre Hana fraîchement guérie à Portland alors qu'elle s'apprête à se marier. Les deux atmosphères sont donc complètement différentes et ne sont malheureusement, à mon sens, pas du tout complémentaires. A côté des enjeux auxquels les Invalides font face, les chapitres suivant Hana ne font que nous ennuyer et nous casser le rythme imposé par les aventures bien plus exaltantes de Léna. A chaque chapitre où on repassait à Portland je ne pouvais m'empêcher de soupirer et de marmonner, me fichant très honnêtement des péripéties d'Hana dans sa nouvelle vie avec le futur maire de la ville. Parce que non seulement ses péripéties ne sont pas intéressantes, mais en plus la nouvelle Hana post-procédure n'est pas franchement agréable et attachante. Bref le roman aurait réellement gagné à rester loin de ce dualisme encore plus boiteux que celui du tome précédent.

Bien sur si je n'ai pas du tout accroché aux histoires de Portland c'est parce que j'étais toujours aussi passionnée par celles des Invalides dans la Nature. Et puisque j'évoque les aventures des Invalides, je ne peux pas ne pas évoquer la "résurrection" d'Alex... Punaise, qu'est-ce qu'il aurait mieux fait de rester mort celui-ci ! Était-il aussi pénible, moralisateur, prétentieux, et manipulateur, dans le premier tome ? Je comprend qu'il a vécu des choses difficiles alors qu'il était captif tout au long du tome 2 mais je ne pensais pas que j'allais si peu le reconnaître en le retrouvant. C'est la première fois que je passe d'un tel extrême à l'autre concernant mon avis sur un personnage. J'adorais Alex dans le tome 1... dans ce troisième tome il m'a tout bonnement dégoûtée par les facettes de sa personnalité qu'il choisi de nous montrer. Et je ne parle même pas du retournement de cerveau qu'il tente sur Léna avec son histoire de Roi Salomon ou les moments "coqs de basse-cour" avec Julian qui m'ont excédée.

Quant à Julian, mis à part le fait qu'il se laisse candidement entraîner dans le petit jeu d'Alex, je l'ai apprécié autant que dans le tome 2. Vu la façon dont Alex a changé entre le moment où on l'a découvert et celui où on le retrouve, j'avais vraiment peur que Julian ne soit victime de cette maladresse d'écriture à son tour. Néanmoins Julian est un personnage intègre, un vrai battant, dont la personnalité qu'on avait pu entrevoir dans le second tome ne fait que se confirmer. Pour être tout à fait honnête je pense même que Léna ne le mérite pas et qu'elle aurait d'ailleurs eu besoin d'être un peu secouée. Rien de plus pénible qu'une héroïne qui se retrouve au milieu d'un pseudo triangle amoureux dont elle est la seule responsable et qui se met en position de victime ! Si Léna avait réellement mûri dans le second tome lors de son intégration chez les Invalides, elle a tendance à retomber dans quelques travers tout au long de Requiem et c'est un peu pénible en vu des enjeux dont fait l'objet l'histoire.

Cependant le plus gros point négatif du roman ce n'est pas les personnages ou même la dualité du récit. Non, le problème de Requiem c'est qu'il est tout bonnement plus proche du brouillon non terminé que du roman étant sensé mettre fin à une trilogie. Soyons bien clairs, Requiem ne clôture absolument rien. Il n'y a pas de fin à proprement parler, on laisse l'avenir de TOUS les personnages dans un énorme flou, et surtout Lauren Oliver ne se mouille sur aucun aspect du récit. Après tout pourquoi faire des choix et résoudre les problématiques mises en places, quitte à froisser certains lecteurs, quand on peut tout laisser en plan ? Ce roman est vraiment de ceux qui me font encore plus apprécier les auteurs qui ont le courage d'aller au bout de leurs idées, que leurs choix plaisent ou non ! Mieux avoir une fin nette qui fait polémique d'un roman comme Requiem qui donne l'impression d'avoir été laissé en plan comme un vulgaire jouet duquel on se serait lassé !

La trilogie Delirium se termine donc sur une bien mauvaise note avec Requiem. Le rythme saccadé par un changement de point de vue pas franchement judicieux et une fin bâclée laisseront un goût amer une fois la dernière page tournée. Si je reste très fan des deux premiers opus, je préfère oublier ce dernier qui n'a même pas le mérite de clôturer cette belle trilogie de la manière dont elle l'aurait méritée.

Note : ★★☆☆☆

13 commentaires:

  1. J'ai trop peur de lire le tome deux étant donné les avis négatifs sur le tome trois...Du coup je préfère m'arrêter au tome un.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le tome 2 a été mon préféré donc je te le conseillerais, mais après le tome 3 est vraiment décevant donc je comprend ton hésitation :/

      Supprimer
  2. Dommage que la série se termine sur une fausse note !
    Bonnes lectures, bon week end

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui je pense que c'est une série qui méritait mieux :(
      Bonnes lectures à toi aussi !

      Supprimer
  3. Personnellement j'avais bien aimé le dernier tome même si tes arguments sont compréhensibles :) Dommage qu'il ne clôture pas la saga sur une bonne note

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis contente qu'il t'ai plu alors :) J'ai du mal avec les fins trop ouvertes en fait, donc forcément ça m'a beaucoup gêné :/

      Supprimer
  4. Personnellement, j'ai préféré ce troisième tome au deuxième tome. Je l'ai bien aimé dans son ensemble, j'ai aimé le retour d'Alex et sa nouvelle personnalité, les deux points de vue qui se partagent entre Hana et Lena.
    Par contre, comme toi, la fin me donne envie de crier, et comme d'autres, j'ai l'impression que l'auteure nous a abandonné. Un peu de flou lors d'une fin, ok, mais ne mettre aucun point finale et nous donner aucune réponse, non, j'apprécie peu !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Même si on a pas le même avis sur Alex, tu me rassures en parlant de sa nouvelle personnalité. Je commençais à devenir parano en me demander si j'étais la seule à l'avoir trouvé si différent du tome 1 ^^'
      On est bien d'accord concernant la fin, ça fait vraiment négligé. J'ai l'impression que l'auteure a voulu se laisser une petite porte de retour sur son plus gros succès littéraire en cas de coup dur :/

      Supprimer
  5. Halalala ta chronique est parfaite. Tu transcris bien ce que j'ai ressenti même si j'ai été un peu moins déçue par la fin que la majorité. Mais je suis d'accord sur le fait que ce n'est pas une vraie fin. On ne sait même pas ce qu'est devenu ce pauvre Julian '_'
    Par contre moi j'ai bien aimé le point de vue d'Hana, j'ai trouvé ça intéressant de voir ce qu'elle ressentait après son opération. Et puis Alex il m'a énervé aussi mais surtout Lena qui fait sa pauvre petite malheureuse alors qu'au final je pense que les deux garçons sont aussi malheureux qu'elle :/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ♥♥♥
      Et je demande à ce que Lauren Oliver nous donne des nouvelles de Julian... LE MONDE A LE DROIT DE SAVOIR !

      Supprimer
  6. Faut que je lise les deux derniers tomes, vraiment. Mais j'ai tellement tellement peur, c'est une horreur...

    RépondreSupprimer
  7. J'avais plutôt apprécié ce dernier tome, contrairement à toi le point de vue de Hana m'a beaucoup plu, j'ai trouvé vraiment intéressant de voir les choses à la fois du côté de la résistance et de l'intérieur du système. Par contre je suis tout à fait d'accord avec toi pour la fin, elle m'a donné l'impression que Lauren Oliver ne savait pas comment finir sa trilogie, du coup elle a tout laissé en plan et débrouillez vous avec. Pas terrible de la part d'un auteur, je trouve. Du coup, je suis restée sur une note très négative et je vais garder un mauvais souvenir de ce tome qui me plaisait plutôt :(

    RépondreSupprimer
  8. J'ai bien aimé de mon côté! ^^ Ca n'a pas été un coup de coeur mais une bonne lecture, meilleure que le deuxième tome =)

    RépondreSupprimer