Dernières Chroniques

                 

mercredi 8 janvier 2014

Paranormalcy, Tome 1

(lu en VO)
Éditeur Français : Disponible au Québec aux Editions AdA sous le titre Paranormalité. Pas de sortie Française.
Recommandation : Aux fans de Cassandra Clare

Aussi bizarre qu'est de travailler pour l'International Paranormal Containment Agency, Evie s'est toujours considérée comme normale. D'accord, sa meilleure amie est une sirène, son ex petit ami est un fée, elle craque pour un métamorphe, et est la seule personne qui peut voir au travers des glamours paranormaux, mais quand même... Normale.

Seulement maintenant les paranormaux meurent, et les rêves d'Evie sont emplis de voix obsédantes et de mystérieuses prophéties. Elle réalise rapidement qu'il pourrait y avoir un lien entre ses capacités et toutes ces morts soudaines. Et ce n'est pas tout, elle pourrait bien être au centre d'une sombre prophétie fée promettant la destruction de toutes les créatures paranormales.

Tellement normale.
(Traduction personnelle)

Mon avis : 

Evie a une particularité : elle est la seule personne capable de voir au travers des glamours utilisés par les paranormaux afin de se dissimuler au yeux du monde et de leurs semblables. Ainsi, après plusieurs années ballottée par l'Etat entre diverses familles d'accueil, elle est repérée dans son enfance par l'agence internationale d'endiguement du paranormal (ICPA) qui la recueille. La jeune femme est donc élevée dans ce complexe souterrain qui pullule de créatures paranormales et ses seules sorties sont consacrées au repérage de nouvelles créatures paranormales et à leur recensement. Si la jeune fille ne se plaint pas de son sort, après tout l'ICPA est ce qu'il y a de plus proche d'une famille pour elle, elle est tout de même accro à l'idée de normalité. Sauf que sa vie est bien loin de ressembler à sa série préférée et qu'elle ne risque pas de se mêler aux humains de sitôt ! En effet l'ICPA se retrouve soudainement débordé par un afflux anormal de décès de paranormaux, un paranormal comme ils n'en ont jamais vu qui s'incruste dans leur complexe, et un fée qui semble soudainement s'intéresser de bien trop près à Evie. Ce n'est décidément pas demain que la vie de jeune fille s'approchera de celle des autres ados !

Une des choses qui m'a le plus plu en lisant Paranormalcy c'est l’héroïne. Evie est un personnage pour lequelle on a rapidement beaucoup de tendresse. Son envie languissante pour tout ce qui semble normal est touchant et on s'imagine facilement à sa place si nous avions nous aussi grandi en étant employé par l'IPCA. Elle est également très drôle et vraiment amusante à suivre dans ses diverses péripéties. Malgré la façon dont elle a été élevée, elle garde énormément de fraîcheur et une bonne dose de folie douce. Elle se démarque facilement des héroïnes un peu niaises et fades qu'on croise si souvent dans la littérature Young Adult et personnellement c'est toujours un plaisir que de se retrouver avec une narratrice qui sort un peu du lot !

A côté de cela j'ai également apprécié ses relations avec sa meilleure amie, une sirène bien sûr, sa superviseur, Raquel, et surtout avec Lend, métamorphe (faute de meilleur terme) qui se retrouve coincé au complexe. La relation qui se crée entre Lend et Evie en particulier m'a beaucoup plu et je les ai trouvés drôles et touchants à la fois. Evie n'a jamais eu de contact avec des jeunes de son âge et a du grandir en sachant que c'était sa particularité qui en faisait quelqu'un d'important aux yeux de son entourage. Lend, lui, change d'apparence au gré de ses envies puisqu'il n'a pas d'enveloppe propre pour ainsi dire, faisant donc d'Evie la seule personne à pouvoir voir au travers du glamour qu'il est obligé de constamment porter. Le lien entre eux est donc celui de deux personnes qui s'apprivoisent mais qui surtout trouvent enfin l'opportunité d'être reconnus et appréciés pour ce qu'ils sont réellement.

Le second point fort de cette lecture réside autour du monde crée par Kiersten White. En effet entre l'ICPA et les divers types de paranormaux qui cohabitent sur terre, le moins que l'on puisse dire c'est qu'il y a de quoi faire. Le monde dans lequel Paranormalcy se situe est donc riche, intéressant, et offre surtout énormément de possibilités de développement au delà de ce premier volet. Ainsi si le mystère qui s'étend tout au long du roman semble partiellement se boucler sur la fin, il est évident que le second tome apportera son lot d'intrigue et ne sera certainement pas redondant. D'autant plus que malgré que tout semble bouclé à la fin de Paranormalcy, nous ne sommes toujours surs de rien et beaucoup de questions restent encore relativement en suspens.

Paranormalcy est donc un vrai bon premier tome de saga qui donne envie de continuer à explorer son univers riche et dépaysant. Grâce à un rythme certain et envoûtant, et à une héroïne drôle et touchante, on passe un excellent moment de lecture. En résumé : une belle découverte.

Note : ★★★★☆

5 commentaires:

  1. Il faudrait que je le lise ^^ Depuis le temps qu'il est dans ma wishlist :P
    Jolie chronique !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est vraiment très sympa et se lit très vite tu verras :)

      Supprimer
  2. Je t'ai dis que tu étais vilaine ?
    (J'aime beaucoup le résumé en plus par contre vu que c'est un premier tome ça en induira d'autres et je me demande si je suis prête psychologiquement parlant à commencer des trilogies en VO '_' )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu râles mais c'est comme ça que tu m'aimes, avoue !
      (Franchement ça se lit tout seul donc pas d'excuses :P)

      Supprimer
  3. la couverture est superbe mais je ne me laisserais pas tenter

    RépondreSupprimer