Dernières Chroniques

                 

vendredi 24 janvier 2014

Beachwood Bay - Tome 1 : Unbroken

Éditeur Français : Editions Prisma

« Ma mère m’a toujours dit qu’il existait deux formes d’amour :
la brise légère et l’ouragan. Emerson Ray fut mon ouragan… »

Juliet est tombée folle amoureuse d'Emerson l'été de ses 18 ans dans la maison appartenant à ses parents en bord de mer. Après une relation passionnelle, le beau ténébreux la laisse tomber subitement. Quatre ans plus tard, Juliet a poursuivi ses études, surmonté tant bien que mal cet abandon et construit une relation équilibrée avec un garçon très bien, gentil et attentionné. Ses relations avec sa famille ne sont pas au beau fixe depuis qu'elle a perdu sa mère, autre cicatrice encore ouverte, mais elle refuse d'y penser et s'est forgée une carapace protectrice en se murant dans l'oubli et en avalant cachet sur cachet.

Quand son père veut vendre la maison de la plage, Juliet y retourne trier ses affaires et, comme elle le craignait, croise Emerson qui habite toujours là. Un simple regard et toute la passion ressurgit subitement. Sincère ou manipulateur, Emerson va tout faire pour récupérer la jeune fille, aux prises avec un dilemme déchirant : choisir entre les deux garçons…

Mon avis : 

Le plus gros point fort de cette lecture est de loin l'intensité que Melody Grace est capable de faire parvenir jusqu'au lecteur au de travers ses mots. Qu'il s'agisse des sentiments de l’héroïne ou de l'attirance entre cette dernière et le héros, on les ressent de manière forte et complète tout au long du récit. Ainsi on se retrouve plongés dans ce roman de manière très rapide et on ne ressort réellement du tourbillon qu'une fois ce dernier terminé. Nous sommes entraînés dans l'ouragan qu'est la relation entre Juliet et Emerson au point de ne pas voir les pages se tourner.

Si Juliet est loin d'être une héroïne parfaite, l'auteure nous la rend sympathique très rapidement et il faut peu de temps pour s'attacher à elle. Au fil des pages nous apprenons ses peurs, ses contradictions, les blessures de son passé... Elle se positionne comme une héroïne complète à laquelle il est facile de s'identifier. Si il y a des moments du roman où j'ai été en désaccord avec ses actions, j'ai toujours compris leurs origines et le cheminement intérieur qu'elle avait prit pour en arriver à de telles conclusions. C'est assez honorable au demeurant puisque le roman reste assez court et il est rare de pouvoir cerner un personnage aussi bien, même dans un roman bien plus long. Cependant les moments qui m'ont le plus touchés sont ceux où Juliet est prisonnière de ses angoisses. Ces dernières nous arrivent vibrantes et oppressantes au travers des pages et j'ai ressenti dans ces scènes tous les troubles de la jeune femme.

Face à cette héroïne avec laquelle nous apprenons à vivre se trouve Emerson. Emerson, l'insaisissable. En effet le jeune homme est terriblement dur à cerner. Chaque rencontre, chaque mot, chaque regard, nous laisse un peu plus perdu sur ses intentions. Tout comme Juliet c'est un personnage pleins de contradictions, mais s'il est facile d'assimiler celles de la jeune femme c'est loin d'être le cas avec celles qui hantent Emerson. Il est donc très compliqué d'identifier ou deviner les pensées et sentiments du jeune homme qui reste longtemps une énigme. La seule chose certaine est qu'il a des secrets et pendant de nombreux chapitres je me suis retournée la tête avec des théories toutes plus folles les unes que les autres. Cependant l'attrait que ce dernier a pour Juliet ne nous reste pas étranger puisque le point fort du roman s’étend jusqu'ici. Emerson a beau être insaisissable et contradictoire, nous sommes prisonniers de l’intensité qui se dégage de sa relation avec Juliet.

Unbroken est pourtant une lecture loin d'être parfaite. En effet le style de l'auteure aurait peut-être gagné à être retravaillé sur certains passages puisque plusieurs maladresses dans la narration subsistent. J'ai été également déçue de ne pas le voir plus développé et approfondi, d'autant plus que beaucoup de gimmicks du genre sont présents. Je pense sincèrement que l'histoire aurait mérité d'être plus creusée, ne serait-ce que par plus de flash-back sur l'été de la rencontre entre les héros qui sont en somme assez rares. Après c'est peut-être aussi car j'aurais voulu rester encore un peu avec ces personnages, notamment pour apprendre à connaître un peu mieux Emerson qui est si inconstant et mystérieux tout au long du récit !

En conclusion, Unbroken se présente comme une lecture fraîche et agréable. Malgré quelques maladresses, Melody Grace signe un premier roman où l'intensité des sentiments et situations nous submerge alors que les pages se tournent sans qu'on en prenne conscience. Si Emerson fut l'ouragan de Juliet, Unbroken a tout pour être celui du lecteur !

Note : ★★★★☆ (4.5)

Merci aux Editions Prisma qui m'ont offert l'opportunité de découvrir ce roman. 

8 commentaires:

  1. Je VEUX le lire, il a vraiment l'air sympa et la couverture est jolie *-*

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui la couverture est superbe *___* Si t'as l'occasion de le lire, fonce ! C'est vraiment un roman très sympa :)

      Supprimer
  2. Il est dans ma PAL et il ne va pas y rester longtemps ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu vas voir il se lit tout seul ;) J'espère qu'il te plaira en tout cas !

      Supprimer
  3. Arf moi j'ai été obligée de le refuser à cause du manque de temps sur mon planning en ce moment :/ Mais je suis contente de voir qu'il est bien ça me ferait presque regretter mon refus ton avis >.<

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pt'être que tu auras une autre occasion de le lire quand tu auras un peu plus de temps ;)

      Supprimer
  4. Rha ce n'est pas mon genre de lecture habituel mais le côté intense et addict me tente trop. Je lis beaucoup de chroniques positives. Tu fais partie des tentatrices :)

    RépondreSupprimer
  5. Il me fait très envie... et comme tu n'as pas aimé Te succomber mais que tu as adoré lui et que moi j'ai adoré le premier j'aurai peut être un autre coup de cœur pour celui-ci... bref, tout ça pour te dire que j'ai très envie de le lire! ^.^

    RépondreSupprimer