Dernières Chroniques

                 

jeudi 3 octobre 2013

Forbidden

Éditeur Français : Milady, sortie annoncée pour le 7 Juillet 2017

Elle est jolie et talentueuse - seize ans et jamais embrassée. 
Il a dix-sept ans; séduisant et promis à un brillant futur.
Ils sont tombés amoureux. Mais... ils sont frère et sœur. 

Lochan, dix-sept ans, et Maya, seize ans, se sont toujours sentis plus amis que réellement frère et sœur. Ensemble ils ont prit la place de leur alcoolique et capricieuse mère afin de prendre soins de leurs trois jeunes frères et sœur. En tant que parents de substitution pour les petits, Lochan et Maya ont du grandir rapidement. Et le stress de leurs vies —ainsi que la façon dont ils se comprennent si parfaitement— les a aussi rapproché bien plus que deux frère et sœur ordinaires. Si proche, en fait, qu'ils sont tombés amoureux. Leur romance clandestine se transforme rapidement en amour profond et désespéré. Ils savent que leur relation est mal et ne peut tout simplement pas continuer. Et pourtant, ils ne peuvent arrêter ces sentiments qui semblent pourtant si bons et justes.

Une seule chose est sure : un amour si dévastateur n'a pas de fin heureuse.
(Traduction perso.)

You can close your eyes to the things you do not want to see, but you cannot close your heart to the things you do not want to feel.

Pour commencer cette chronique je me sens obligée de vous parler de mon histoire avec ce livre. Forbidden c'est typiquement le genre de livre qui revenait CONSTAMMENT dans mes recommandations sur Goodreads. Peu importe le nombre de livres que j'avais lus et notés, à chaque fois que je retournais jeter un coup d’œil à ces fameuses recommandations, Forbidden était en tête de liste. Une note de 4.07 et des avis dithyrambiques, bref tout pour le pousser en tête de ma wishlist. Sauf que si je me méfie des livres aux notes très hautes sur Goodreads (parce que franchement une bonne partie de mes plus grosses déceptions ont de très bonnes notes, et le livre que je trouve le plus mauvais jamais écrit pointe quand même à 4.09 !), je me méfiais encore plus de celui-là. On peut tout de même pas rater le "And now they have fallen in love. But... they are brother and sister."... Et là forcément on se dit que y'a de grandes chances que ça tire sur le glauque. Je sais pas vous mais quand je vois qu'un livre est basé sur une relation incestueuse, j'me dis pas forcément : "Inceste ? WOOHOO !"
A part en lisant The Mortal Instruments

Puis finalement je me suis laissée convaincre de lire Forbidden, principalement car on m'a garanti que c'était loin d'être glauque et que j'avais énormément apprécié le style d'écriture de Tabitha Suzuma en lisant Hurt. Et j'ai bien fait. J'ai bien fait. J'ai bien fait parce que Maya et Lochan ne sont pas frère et sœur. Pas vraiment. La génétique peut bien dire ce qu'elle veut mais ces deux-là sont plus des partenaires, des parents, que des frère et sœur. Ils n'ont pas pu avoir une relation fraternelle classique, pour la simple et bonne raison que leurs parents ne leur ont pas laissé le droit d'être des enfants "normaux". Très rapidement ils ont échoué dans leurs rôles de parents et ont laissé à leurs deux aînés la lourde tâche de les remplacer auprès des trois cadets : Kit, Tiffin, et Willa. Et la force du récit de Tabitha Suzuma fait qu'en tant que lecteur on ne les perçoit jamais comme frère et sœur non plus. Du coup même en tant que personne extérieure, le fait que cette relation soit terriblement pernicieuse et mal sur bien des niveaux est bien vite balayé.

Le tout est surtout extrêmement bien servi par la plume de l'auteur. Celle-ci se surpasse dans la description des émotions parfois contradictoires de l'ensemble de ses personnages. Et si on n'est pas forcément toujours en accord avec leurs mots, leurs pensées, et leurs gestes, il n'existe pas un seul moment du roman où on se détache d'eux à cause de ces divergences. On est totalement liés à ces personnages, pour le meilleur et surtout pour le pire ! 

La romance est quant à elle emmenée de manière très subtile et naturelle, même si cela semble bizarre d'utiliser ces mots précis vu la situation de nos héros. J'attribue également un majeur point positif à Tabitha Suzuma pour les descriptions tellement justes au sujet de l'inaptitude sociale de Lochan et de ses crises de panique. C'est tellement bien écrit qu'on ressent à travers les mots toute l'oppression et l'impuissance de plein fouet. C'était presque trop. Presque trop comme toute la complexité de leurs sentiments contre lesquels ils se battent parfois eux-même. Presque trop comme les responsabilité bien trop grandes laissées par leur incapable de mère, sévère concurrente au titre de pire mère de l'année. Presque trop comme l'égarement et le désespoir de Kit, Tiffin, et Willa, ces trois gosses qui sont élevés par un frère et une sœur à peine plus âgés qu'eux et franchement pas équipés pour le job malgré qu'ils fassent de leur mieux.

La fin a elle seule est un vrai résumé de tout les sentiments qui nous habitent en lisant ce roman. De la peur, de la tendresse, de la peine, et beaucoup de colère. De la colère un peu contre tous. Contre cette mère incapable. Contre Lochan. Contre Maya. Contre le système. Contre la haine et les préjugés. On arrive à un point où on se retrouve fébrile devant son livre, à supplier mentalement certains personnages de ne pas tout gâcher. Encore. Parce que y'a déjà eu bien trop de gâchis, de peine, et d'injustice pour qu'on puisse en accepter encore une couche.

Forbidden est un vrai bouquin qui, au delà de son thème, parle de préjugés et d'injustice. On atteint un vrai point de non retour à la fin de ce roman et Tabitha Suzuma nous emmène vraiment au bout de nos émotions pour nous laisser totalement vidés. Personnellement je n'ai pas rangé ce livre dans mes coups de cœur car j'ai réussi à garder une certaine distance avec beaucoup de choses  en le lisant, j'ai pas eu ce déclic qui m'aurait fait basculer à 300%, mais malgré cela, même après que j'eus terminé ma lecture, je pensais encore à l'histoire de Maya et Lochan. Et alors même que j'écris cette chronique et que je suis forcée de revivre ce voyage, les sentiments sont encore hyper forts. Et ça, c'est donné à bien moins de romans qu'on pourrait le croire !

At what point do you give up - decide enough is enough? There is only one answer really. Never.

Note : ★★★★★

16 commentaires:

  1. Superbe article !
    Tu m'as donné envie de le découvrir, dommage qu'il soit en VO.
    Mais bon, je note tout de même, sait-on jamais.
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce serait super qu'il sorte en VF, mais j'ai peur que les éditeurs français soient trop frileux pour s'aventurer sur ce terrain malheureusement.
      Bises

      Supprimer
  2. Je note, en espérant une sortie VF ou sinon, pour une VO future !
    Quel est le niveau d'anglais de ce livre ? :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour être franche je suis très mauvaise pour évaluer le niveau d'anglais d'un roman, ça fait peut-être trop longtemps que je lis dans cette langue pour vraiment réussir à jauger. Cependant s'il ne fait certainement pas parti des livres les plus durs à lire en VO, je ne le conseillerais peut-être pas à un(e) débutant(e) dans la lecture VO non plus :)

      Supprimer
    2. Merci, je vais attendre un peu quelques années alors :)

      Supprimer
  3. Ton avis me fait revivre un petit peu cette lecture ! <3 Les sentiments y sont de véritables bulldozers !

    RépondreSupprimer
  4. Waouh, j'ai qu'une seule chose à dire, je veux le lire! lol

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère qu'il te plaira au moins autant alors :)

      Supprimer
  5. OOOOH Je suis convaincue par ton avis :D

    RépondreSupprimer
  6. Hey hey me revoila :)!

    Apres avoir fait un petit checkage de tes chroniques je me suis donc decidée sur celui-ci. Yep je suis peut être un peu étrange de sauter sur une histoire d inceste en premier --' Mais je pense que c est justement cette sensation d'"interdit" qui attire la plupart des lecteurs, et moi, pauvre âme, ne peut lutter :p
    Donc voila c est commandé (avec "The Program") ! Ça a intérêt a me plaire ;) Non sérieusement je pense que oui et je te donne mes avis des que je les ai reçus et lus!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hey :)

      Je suis totalement d'accord que ce soit cet interdit qui attire justement le lecteur (même si ça rassure quand même de savoir à l'avance que le livre ne tirera pas sur le glauque pour autant).
      J'espère vraiment que les deux vont te plaire alors ;) Tiens moi au courant, je suis curieuse de savoir ce que tu vas en penser <3

      Supprimer
    2. Piouf. Alors voila mon avis, sur le premier livre en anglais que je lis hors école quand même! :

      Premier cote négatif: J ai reçu le livre le samedi midi... A 18h le dimanche je l avais fini. M empêchant au passage de réviser pour le plus gros examen d allemand de ma vie T_T. Merci hein!

      Non plus sérieusement très bon livre ravie de l avoir découvert par tes chroniques! J ai adore comme tu l as dit l excellente description des sentiments, on est a fond avec eux et totalement frustres contre l injustice de ce monde! Je me suis retrouvée deux trois fois a me dire "Mais c est vrai qu ils font de mal a personne, laissez les tranquilles!".
      Bref une superbe histoire, même si je dirais quand même un peu prévisible par endroits. On s imagine bien que tout ne pourra pas aller bien pour eux.

      Bon en tout cas j ai adoré et je suis bien d accord que des romans qui nous touchent comme ça, y'en a pas des masses! Je vais donc jeter un coup d œil plus approfondi sur tes autres chroniques, maintenant que j ai un peu plus confiance :p

      Supprimer
    3. Oh je suis super contente qu'il t'ai plu <3 C'est toujours stressant de recommander un livre à quelqu'un, on se demande toujours si la personne va aimer ou simplement nous maudire pour lui avoir conseillé un livre qui lui plait pas ^^ Je suis d'accord avec ce que tu dis sur la prévisibilité de l'histoire, on se doute un peu que certaines choses vont se produire et que les héros ne vont pas ressortir indemnes de cette histoire.

      Ps : J'espère que tu t'en es bien sortie à ton exam d'allemand quand même ;)

      Supprimer
  7. OMG. Tu as tellement bien dis les choses. Quel sublime coup de coeur pour ma part... Ce bouquin m'a détruite. Et j'ai aimé ça. Parce qu'il était magnifique. Hurt est en tête de liste dans ma wishlist maintenant que j'ai goûté à la plume de l'auteure. (et j'espèèèèère qu'il me plaira tout autant, même s'il parait que la plupart de ses livres sont déprimants) Bref, superbe chronique, (et j'ai adoré le (à part pour The Mortal Instrument, qui me rappelle que je dois, je dois, JE DOIS, aller acheter la suite.) :3

    RépondreSupprimer

Pensez à valider le captcha pour que votre commentaire soit pris en compte ❤️