Dernières Chroniques

                 

lundi 21 août 2017

C'est Lundi, que lisez-vous ? #205

Rendez-vous qui consiste à faire le point chaque Lundi sur ses lectures de la semaine passée, ses lectures présentes et ses lectures pour le reste de la semaine. 
Les liens sont compilés sur le blog de Galleane chaque semaine. 

Du mal à lire ces derniers temps, décidément ça m'arrive de plus en plus souvent, donc j'ai seulement réussi à lire deux livres en deux semaines.
Furious Rush : J'ai passé un chouette moment. Par contre j'étais persuadée que c'était un standalone donc je suis un peu tombée des nues quand, arrivée à la fin, j'ai bien compris qu'on finissait sur un cliffhanger (un cliffhanger franchement bof d'ailleurs).
First Love : Une lecture agréable et rapide... Par contre c'est pas du tout le roman léger qui était annoncé, je m'attendais pas à ce que cela prenne une tournure si lourde à la moitié.
Emma, Vol. 1 : Je me suis enfin inscrite à la médiathèque de ma ville, principalement pour les BD/manga/comics car c'est très cher pour ce que c'est, et j'ai commencé par emprunter cette série de mangas dont j'entend beaucoup parler depuis des années. J'ai trouvé ce premier double volume très sympathique, l'histoire est toute douce, et je lirais la suite avec plaisir.

J'ai commencé Glass Sword et pour le moment je ne suis pas franchement convaincue. J'ai l'impression d'avoir lu 100 fois cette histoire à l'époque où je lisais des dystopies car pour le moment elle est construite exactement comme un tome 2 de dystopie (avec le fameux "on quitte la société dystopique pour joindre les rebelles en périphéries chez lesquels il y a aussi pleins de problèmes cachés" qui ne donne jamais rien de probant à la lecture). Pour les autres lectures elles sont toutes en pause, sauf Outlander que j'avance doucement.

Il me reste à piocher dans tout ça donc j'ai encore du choix, on verra bien si j'arrive déjà à terminer Glass Sword.

Où me trouver : 

mercredi 9 août 2017

Everything Everything

J'étais assez confiante concernant ma lecture de Everything Everything. J'ai lu énormément d'avis positifs et pour une fois je n'étais pas spécialement rebutée par cette vague dithyrambique. Au final c'est assez cocasse. Je met souvent beaucoup de temps à lire les livres très populaires et finalement je m'en veux de ne pas les avoir lu plus tôt, et là, une des rares fois où je n'avais pas été septique face à la déferlante, j'ai été énormément déçue par le roman. Comme quoi il n'y a vraiment pas de règles !

Dès la première fois où j'ai entendu parler de Everything Everything c'est le concept de base qui m'a interpellée. J'étais vraiment curieuse de voir comment l'auteure allait nous embarquer dans cette romance YA en balançant l'importance et la gravité de la santé de l’héroïne. Cela semble un peu particulier et compliqué d'établir une romance entre deux adolescents qui soit un minimum crédible quand ces derniers ne peuvent pas, ou quasiment pas, se retrouver en présence l'un de l'autre. Et pourtant ça marche totalement dans Everything Everything. L'auteure a un style d'écriture particulièrement simple et efficace qui sert parfaitement son récit et le fait fonctionner dès les premiers chapitres.

L’héroïne, Maddie, est aussi d'emblée très attachante. Elle a la tête sur les épaules, beaucoup d'humour et au-delà de sa condition, et de son incroyable maturité sur certains points, semble être une adolescente comme les autres. Étrangement bien plus que certaines autres héroïnes de YA d'ailleurs. L'histoire étant écrite de son point de vue cela permet de ne pas tomber dans l'apitoiement et le larmoyant, l'auteure ne tire jamais sur le corde sensible outre mesure et c'est un très bon point.

J'ai été aussi ravie de voir que le romantic interest, Olly, arrivait à avoir une personnalité assez définie malgré tout. Clairement il peut sembler un peu trop parfait et exempt de défauts mais encore une fois le fait qu'on le voit au travers des yeux de Maddie permet d'expliquer et excuse cela. On veut bien croire que pour une adolescente de dix-huit ans qui tombe amoureuse pour la première fois, le garçon ne semble que plein de qualités et parfait sur tous les points.

Après au-delà des deux jeunes gens on n'a pas énormément de personnages secondaires, forcément avec une héroïne qui n'est pas autorisée à quitter l'environnement stérile de sa maison y'a pas 600 personnes avec lesquels on va entrer en contact. Néanmoins l'infirmière de l'adolescente, Clara, est vraiment un personnage que j'ai beaucoup apprécié et qui est un vrai repère pour Maddie tout au long du récit et des diverses choses qui se déroulent.

Ceci étant dit, je reste sur mon ressenti assez mitigé de ce roman malgré les bons points que je viens d'évoquer. Et pourquoi me demanderez-vous ? Eh bien à cause du retournement de situation qui a lieu aux 3/4 du récit. Avant cela ? J'aurais mis un solide 4/5 à cette lecture, j'aurais peut-être même pu augmenter la note selon comme cela finissait. Mais une fois la révélation arrivée j'ai presque vu ma note finale dégringoler devant mes yeux. Forcément je ne peux pas trop en dire pour ne rien spoiler, et croyez-moi quand je vous dis que j'en ai des choses à dire, mais Everything Everything est alors passé de récit intéressant et profond à récit générique et presque insignifiant. Honnêtement même si on met de côté l'incongru de la révélation, la façon dont c'est géré par l'auteure n'arrange vraiment rien. Déjà que c'est irraisonnable le fait que ce soit bâclé laisse un arrière goût encore plus amer à l'ensemble.

Très franchement Everything Everything est en fin de compte un beau gâchis. C'est tellement dommage qu'un récit poétique et profond prenne une si mauvaise tournure pour des raisons qui me semblent assez obscures (au-delà du fanservice). C'est un peu comme si le dernier quart de ce roman était l'incarnation quasi parfaite de tout ce qui m'exaspère prodigieusement en Young Adult et je m'attendais pas à la voir se manifester ici pour que cela finisse par me mettre aussi mal à l'aise. 





Info : le roman a été adapté au cinéma cette année, je l'ai vu et mon avis sur ce dernier sera publié dès vendredi.
(spoiler alert : j'ai donné un 2/5 à cette adaptation)

mardi 8 août 2017

Terre d'Ombre - Tome 2 : Esprit de Sacrifice



Ayant terminé ma lecture du tome 1 plus tôt dans l'année sur un très bon ressenti, à vrai dire cela avait même été un coup de cœur, j'étais très excitée à l'idée de lire la suite des aventures de Lake et ses compagnons dans Esprit de Sacrifice. Je souhaitais vraiment de tout cœur que mon attrait pour cet univers continu et se renforce un peu plus, là où tant de saga m'ont déçue une fois arrivées au tome 2 quand souvent le soufflet a tendance à retomber, et je dois dire que si j'ai été inquiète les premiers chapitres mes doutes se sont bien vite envolés et j'ai une fois de plus adoré cette lecture.

Comme l'indique le résumé de cette suite, à la fin du tome précédent nous laissions Lake face à l'inconnu puisque cette dernière quittait alors Ceslaw afin de se rendre en Terre Gamma. Esprit de Sacrifice ne s'ouvrant pas sur une ellipse de temps, le premier tiers du roman est donc consacré au périple de la jeune femme, accompagnée de l'assassin de la cité Jaylan, afin de gagner Brivaël et de commencer sa quête. C'est donc avec ce premier tiers que je me suis posée pas mal de questions quant à la direction que prendrait cette lecture. Bien sûr même lors de ce voyage on ne s'ennuie pas, les problèmes semblent toujours trouver nos héroïne et la proximité forcée avec Jaylan lors de ce périple à deux nous permet d'apprendre à connaître ce personnage qui semblait si froid et sans cœur lorsqu'il était évoqué ou croisé dans Messagère, mais je me suis un temps demandée si finalement le voyage n'allait pas durer un peu trop longtemps à mon goût. Voyez-vous, et si vous avez lu mon avis sur le tome 1 je ne vous apprend rien, j'avais été particulièrement fascinée par la cité de Ceslaw, son univers complexe et ses intrigues, du coup là j'étais un petit peu déstabilisée et j'avais un sentiment de manque. Néanmoins comme je l'ai dis le voyage ne dure qu'une centaine de pages et une fois que les personnages sont arrivés à Brivaël j'étais comme une gamine le matin de Noël... et le cadeau ne m'a pas déçue !

J'ai tout d'abord était agréablement surprise de voir que Brivaël avait une atmosphère bien différente de Ceslaw mais que cette dernière se ressentait tout aussi bien. Une fois encore on découvre cette cité aux côtés de Lake et chaque petit détail nous permet d'en peindre une image un peu plus vive et claire. Mon cœur appartient toujours à Ceslaw, j'aime sa noirceur et ses complots (clairement car je ne suis que lectrice, si j'étais un personnage pas sûr que j'apprécierais tant y vivre), mais cette parenthèses à Brivaël m'a beaucoup plu et j'y serais même restée un peu plus longtemps.

Après, peut-être que Brivaël ne nous semble pas être une cité aussi vivante que Ceslaw, mais c'est surtout car pas mal de place est laissée au développement des divers personnages que Lake y rencontre. Et qu'est-ce qu'ils sont géniaux tout ces personnages ! En mettant les pieds à Brivaël Lake se retrouve entourée d'une famille, celle de Jaylan, et les interactions entre ses membres sont toujours cocasses et hautes en couleur. Cette unité entre les personnages apporte beaucoup d'humour mais aussi pas mal de douceur au récit... et au personnage de Jaylan.

En effet, au fil des chapitres on s'éloigne beaucoup de Jaylan de Sandorn "l'assassin de Ceslaw" pour trouver Jaylan de Brivaël. Alors que Lake elle-même apprend à connaître et à s'attacher à cet homme énigmatique, on la suit dans sa découverte et personnellement j'ai bien vite commencé à énormément apprécier le personnage. Et pour tout vous dire c'était pas gagné tant j'étais à la base septique et avais un peu peur du cliché de l'homme sans pitié et mystérieux qu'on pouvait entrevoir dans le tome 1. Bien heureusement V.I. Prates nous propose un personnage profond aux diverses facettes et nous permet de gratter bien au-delà de la surface grâce au contact prolongé avec sa famille adoptive alors que Lake et lui recherchent Jemmaline. Bref non seulement c'est un sans faute pour l'univers mais c'est aussi un sans faute avec les personnages !

Esprit de Sacrifice fut donc une super lecture ET une superbe continuation de l'histoire débutée dans Messagère. Encore une fois dès qu'on est plongé dans le récit on a du mal à en ressortir avant d'avoir lu la dernière ligne, mais en plus l'auteure réalise l’exploit de nous présenter des personnages qu'on adore encore que ceux du tome précédent, et ce n'est pas une mince affaire tant tous les protagonistes de cet univers sont géniaux ! Maintenant je vais faire ma capricieuse pas patiente pour deux sous et trépigner d'impatience jusqu'à la sortie du troisième tome qui s'annonce épique.







Merci à Astrid et aux éditions Rebelle pour cet envoi.

lundi 7 août 2017

C'est Lundi, que lisez-vous ? #204

Rendez-vous qui consiste à faire le point chaque Lundi sur ses lectures de la semaine passée, ses lectures présentes et ses lectures pour le reste de la semaine. 
Les liens sont compilés sur le blog de Galleane chaque semaine. 

Canicule oblige j'ai été proche du coma quasiment toute la semaine, néanmoins par miracle j'ai réussi à terminer deux romans rien que samedi et dimanche.
Terre d'Ombre : J'espère pouvoir poster ma chronique dès demain donc je ne vais pas vous écrire un pavé, je dirais juste que j'étais ravie de retourner dans cet univers et auprès de ces personnages qui m'ont tout autant charmée avec ce tome 2.
Everything Everything : Ma chronique est programmée pour mercredi mais j'peux déjà vous teaser en vous disant que j'ai malheureusement été déçue par ce roman.

It est toujours en pause, je continue Outlander #2 en LC avec une copinaute insta, et puisque la migraine m’empêchait de lire cette semaine j'ai commencé à écouter le livre audio de Crazy Rich Asians. Je vous reparlerais d'ailleurs certainement de mon expérience livres audios courant septembre avec un article dédié.

Je ne suis pas à l'abri de choisir un autre livre parmi mes prévisions mais pour l'instant ma préférence va à Furious Rush.

Où me trouver :